– Tutti Frutti / Shutterstock.com

Alors que le nombre de sans-abris ne cesse d’augmenter à une vitesse alarmante en France, le Samusocial de Paris a lancé un appel aux dons à travers une campagne intitulée « La Plus Grande Pause Café ».

Le Samusocial lance un appel aux dons pour aider les sans-abris

Le Samusocial de Paris tire la sonnette d’alarme pour alerter les Français sur la situation inquiétante des sans-abris dans la capitale. Du 1er novembre au 4 décembre, l’association mobilise les Français et plus particulièrement les entreprises avec la campagne d’appel aux dons « La Plus Grande Pause Café ».

Le principe est simple : les participants commandent une tirelire de dons et deux affiches de sensibilisation sur le site qui a été créé pour cet évènement. Les affiches et la tirelire doivent ensuite être placées près de la machine à café de l’entreprise ou dans la cafétéria. La somme récoltée est reversée au Samusocial de Paris qui l’utilisera pour améliorer la prise en charge des personnes sans-abri (diagnostics et soins médicaux, orientation vers un centre d’hébergement ou un hôpital, distribution de duvets et vêtements).

« La pause café est un geste banal et quotidien qui se transforme en mouvement symbolique et fédérateur, pour attirer l’attention sur le sujet de l’exclusion sociale et favoriser le financement des actions du Samusocial au quotidien. Avec La Plus Grande Pause Café, nous espérons mobiliser largement les entreprises de France, souhaitant s’engager pour aider les personnes sans-abri à sortir de la précarité”, explique Stéphane Delaunay, le directeur de la collecte.

137 entreprises y participent déjà

La campagne, soutenue par Sony, Lenovo ou encore le cabinet de conseil Willis Towers Watson, peut déjà compter sur l’aide de 137 entreprises. Les participants sont aussi invités à poster une photo sur les réseaux sociaux lors de leur pause café pour faire connaître la campagne sous le hashtag #laplusgrandepausecafe.

« Plus de 7 000 personnes sont dans les rues, autant sont coincées dans des centres d’urgence et 45 000 personnes en famille vivent dans les hôtels. Il y a urgence à agir », a indiqué Éric Pliez, le président du Samusocial de Paris, au journal La Croix.

Selon l’étude annuelle du collectif « Les morts de la rue », 612 SDF sont morts en France en 2018. Ce chiffre ne peut prétendre à l’exhaustivité mais souligne la gravité de la situation. En 2012, le nombre de personnes sans-abri en France était estimé à 12 700 selon l’Insee et le nombre de personnes sans domicile fixe était estimé à 143 000. D’après les associations, ce chiffre s’élève maintenant à 200 000.

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de