L’une des plus célèbres catastrophes du XXe siècle est sans aucun doute le naufrage du Titanic. Cet énorme paquebot transatlantique a fait naufrage en 1912 suite à une collision avec un iceberg. Près de 1 500 personnes ont trouvé la mort. Mais saviez-vous qu’un survivant du naufrage a refusé d’être amputé des deux jambes et a gagné l’US Open de tennis deux ans plus tard ?

Certaines histoires sont dignes de devenir des films. C’est le cas de celle de Richard Norris Williams. En effet, ce joueur de tennis a embarqué à bord du Titanic en 1912, avec son père, Charles. Dans la nuit du 14 au 15 avril 1912, le Titanic percuta un iceberg alors qu’il traversait l’Atlantique. Comme de nombreux passagers, Richard et son père n’avaient pas imaginé que le Titanic pourrait couler. Et pour cause, environ 30 ans plus tôt, Charles Norris était à bord du SS Arizona qui lui aussi avait percuté un iceberg. « Si l’Arizona n’a pas coulé, il n’y a aucune chance pour que le Titanic sombre. Dans le pire des cas, nous dériverons pendant plusieurs heures avant qu’un bateau ne nous récupère. »

Pourtant, cette catastrophe entraîna la mort de 1 490 à 1 520 personnes, dont le père de Richard Norris Williams. Cependant, le jeune homme de 21 ans réussit à s’accrocher à un canot de sauvetage. Seulement le bas de son corps était immergé dans l’eau glaciale et ses jambes gelèrent. Lorsqu’il fut enfin secouru par le Carpathia, les médecins lui conseillèrent de se faire amputer. Ce qu’il refusa. « Je vais avoir besoin de ces deux jambes », répondit-il. 

Alors, le médecin explique à Richard qu’il va falloir qu’il passe outre la douleur intense et qu’il devra marcher 45 minutes toutes les deux heures. Ce qu’il fait avec l’aide de Karl Behr, un autre joueur de tennis, et que Richard admire. Le temps que Carpathia regagne le port de New York, Richard alterne marche et bains chauds. Le 18 avril, Richard Norris Williams débarque enfin à New York et ses deux jambes sont sauvées.

Richard tiendra la promesse qu’il a faite à son père : continuer le tennis tout en étudiant à Harvard. Rapidement, il monte les échelons. En 1913, il intègre l’équipe de Coupe Davis des États-Unis, et accède à sa première finale à l’US Open. Puis, l’année suivante, il réitère cet exploit, et cette fois-ci remporte la victoire. Au total, Richard Norris Williams remporta deux US Open, cinq fois la coupe Davis et une médaille d’or aux Jeux olympiques de Paris en 1924.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de