Le Titanic a fait naufrage dans l’océan Atlantique Nord en 1912, à la suite d’une collision avec un iceberg, lors de son voyage inaugural. Cet événement reste l’une des plus grandes catastrophes maritimes connues de l’histoire. Mais si l’histoire du Titanic est connue, on sait très peu de choses sur l’histoire de l’iceberg qui l’a coulé.

Un paquebot réputé insubmersible

Si on doit retracer l’histoire du Titanic, on ne peut pas vraiment remonter beaucoup plus loin qu’en 1907, lorsque la White Star Line a élaboré pour la première fois des plans de construction.

On parlait du Titanic comme étant insubmersible. A l’époque, c’était le plus grand navire jamais construit. Ce véritable colosse pouvait accueillir jusqu’à 2 200 personnes. Mais après quatre jours en mer, on estime que 712 personnes ont survécu ce soir d’avril 1912 et que 1 500 personnes sont mortes après sa collision avec un iceberg. Justement, que sait-on de cet iceberg qui a provoqué l’une des plus grandes catastrophes de l’histoire maritime ?

Le Titanic n’a pas vécu longtemps mais sa mémoire a perduré des années après, notamment grâce au film de James Cameron. En revanche, l’histoire de l’iceberg qui a coulé le Titanic reste méconnue et pourtant, son histoire remonte à très longtemps.

Iceberg Titanic
L’iceberg soupçonné d’avoir coulé le Titanic

L’histoire de l’iceberg qui a coulé le Titanic a commencé il y a 100 000 ans

La collision a eu lieu dans l’océan Atlantique à 600 km de Terre-Neuve. Au moment de la collision, on estime que l’iceberg mesurait 125 mètres de longueur pour une masse d’1,5 million de tonnes. Seulement 30 mètres dépassaient des eaux de l’océan Atlantique. Mais il devait être beaucoup plus impressionnant auparavant. Les chercheurs estiment que sa masse était de 75 millions de tonnes lors de sa formation et qu’il faisait 500 mètres de long.

Très de peu de photos de l’iceberg qui a coulé le Titanic existent, ce qui est compréhensible. Avec la panique, personne sur le Titanic n’a pensé à prendre une photo au moment de la collision ou pendant que le bateau coulait. La photo ci-dessus est probablement l’une des seules représentant l’iceberg. Elle a été prise plusieurs heures après le naufrage par le commandant du navire allemand SMS Prinz Adalbert et ce serait le seul iceberg présent dans cette zone. Des chercheurs se sont intéressés au parcours de cet iceberg et ont publié les résultats de leur recherche dans la revue Weather.

Selon cette étude, l’iceberg responsable du naufrage du Titanic provenait de la côte sud-ouest du Groenland. La glace de ce fameux iceberg serait issue de chutes de neige survenues il y a plus de 100 000 ans. L’iceberg se serait détaché vers la fin de l’été 1911. Avant de croiser la route du navire, l’énorme bloc de glace aurait dérivé pendant six mois.

L’iceberg qui a coulé le Titanic peut être considéré comme chanceux. La majorité des icebergs de cette zone n’ont pas survécu au courant chaud du Gulf Stream. Sur les 15 à 30 000 icebergs qui dérivent loin du Groenland, seulement 1 % atteignent l’Atlantique !

Titanic
— Everett Collection / Shutterstock.com

La fin de l’iceberg

Si l’histoire du Titanic est connue, on sait peut de choses sur ce qui est arrivé à l’iceberg après la collision. L’iceberg n’en n’avait plus pour très longtemps. Il n’a même pas connu le début de la Première Guerre mondiale. Lorsque le bateau a coulé, l’eau était à -2 °C. Une température mortelle pour les malheureux passagers qui n’ont pas pu monter sur un canot.

Mais une telle température est trop élevée pour garder un iceberg en vie. On estime qu’un iceberg peut survivre dans l’Atlantique Nord seulement deux à trois ans. Si l’iceberg s’est probablement détaché du Groenland en 1911, il a disparu pour toujours à la fin de l’année 1912 ou 1913.

Vous aimez les histoires sur le Titanic ? Pour aller plus loin, découvrez 10 choses que vous ne savez sans doute pas sur le Titanic.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments