Le dernier rhinocéros blanc du Nord mâle est malade : la survie de l’espèce plus que jamais en péril

Chaque jour, de nouvelles espèces animales disparaissent, et une de plus pourrait prochainement s’ajouter à la liste. Une ONG a révélé que le dernier représentant mâle d’une sous-espèce de rhinocéros est malade. Une terrible nouvelle qui menace la survie déjà fragile d’un animal majestueux. 

LE DERNIER REPRÉSENTANT MÂLE DE SON ESPÈCE

Loin d’être un simple rhinocéros, Sudan est un animal rare. Il est le dernier représentant masculin d’une espèce animale « en danger critique d’extinction », selon l’Union international pour la conservation de la nature : le rhinocéros blanc du Nord (Ceratotherium simum cottoni).

Animal déjà exceptionnel, il s’est fait connaître dans le monde entier de manière assez insolite. C’est sur Tinder que le monde a découvert Sudan, où le rhinocéros était présenté comme « le célibataire le plus convoité du monde. »

S’il cherche toujours une compagne, cette action était avant tout une campagne de sensibilisation menée par l’organisation à but non lucratif Ol Pejeta Conservancy. Cette ONG récolte des fonds pour sauver les animaux en danger d’extinction. Sudan est l’une de ses mascottes mais aujourd’hui, l’animal est an mauvaise posture.

Sudan, dernier mâle rhinocéros blanc du Nord en vie

UNE SANTÉ FRAGILE 

Malgré son allure robuste, Sudan est un animal dont la santé se dégrade doucement. Âgé de 45 ans, l’animal a déjà été victime en fin d’année dernière d’une infection sur sa patte arrière droite. Si celle-ci a été traitée par différents vétérinaires venus des quatre coins du monde, Sudan est aujourd’hui victime d’une nouvelle infection au même endroit.

L’information a été révélée par l’ONG au début du mois de mars, et ses membres sont inquiets pour la santé de leur protégé. « L’infection a été traitée mais malheureusement, elle prend plus de temps pour être soignée malgré les efforts de l’équipe de vétérinaires qui lui apporte des soins 24 heures sur 24 et alors que tout est fait pour l’aider à se rétablir. Son avenir ne semble pas radieux ».

Un rhinocéros blanc du Nord en captivité

L’ESPÈCE PEUT-ELLE ÊTRE SAUVÉE ?

Si les soins vétérinaires restent la priorité et sont prodigués à Sudan en permanence, le meilleur moyen de sauvegarder l’espèce est la procréation. Malheureusement, Sudan est trop vieux et il ne peut pas féconder de femelles.

À l’heure actuelle, on compte encore deux femelles rhinocéros blanc du Nord sur notre planète. Ol Pejeta Conservancy met donc tout en œuvre pour récolter des fonds afin d’améliorer les techniques de PMA (procréation médicalement assistée) afin de créer in vitro des petits rhinocéros blanc du Nord.

Nola, l’une des dernières femelles rhinocéros blancs du Nord

Tokyo est la ville la plus peuplée du monde. En 2016, elle compte plus de 42 millions d’habitants