dodo
— Daniel Eskridge / Shutterstock.com

Des experts en biogénétique travaillent actuellement pour ramener des espèces éteintes à la vie. Parmi ces espèces qu’on veut ressusciter figure le dodo, cet oiseau emblématique originaire de l’île Maurice. Si cela semble très abstrait pour le commun des mortels, les scientifiques sont vraiment en bonne voie de ressusciter cette espèce.

Un nouveau partenariat pour ramener le dodo sur l’île Maurice

Le dodo, un oiseau emblématique originaire de l’île Maurice, occupe une place unique dans l’histoire des espèces éteintes. Disparu au milieu du XVIIe siècle à cause des humains, le dodo perdure comme un rappel poignant de l’impact de l’humanité sur l’environnement et des conséquences irréversibles de l’exploitation des espèces. Malheureusement, en raison du manque de documentation scientifique approfondie au cours de leur existence, il nous manque actuellement beaucoup d’informations sur ces créatures particulières.

Mais cela pourrait changer à l’avenir, car les scientifiques de la société de biotechnologie Colossal Biosciences travaillent corps et âme pour ramener cette espèce à la vie. Cette entreprise s’attelle depuis plusieurs années à cette tâche, mais elle semble se rapprocher de plus en plus de son objectif. Dernièrement, l’entreprise a fait un autre pas en avant dans son projet en établissant un partenariat avec la Mauritian Wildlife Foundation, une organisation à but non lucratif basée à Maurice.

Cette organisation travaille en étroite collaboration avec le gouvernement mauricien et une multitude de partenaires sur les questions de conservation des espèces et de sauvetage aviaire. La fondation servira de principal « partenaire de réensauvagement » pour le projet de résurrection des dodos, et il sera donc responsable de la restauration de l’habitat naturel des dodos sur l’île Maurice. Les responsables de Colossal Biosciences ont tenu à souligner qu’il s’agit là d’une fonction très importante.

dodo
— Daniel Eskridge / Shutterstock.com

Une vision plus large qui concerne les espèces d’oiseaux endémiques de l’île Maurice

« Les projets de désextinction de Colossal Biosciences ne réussiront que si les animaux sont réensauvagés et ramenés dans leur habitat naturel. Nous sommes impatients de travailler avec Maurice pour garantir que cela se produise avec le dodo », a notamment déclaré Matt James, le directeur animalier de Colossal Biosciences. « Notre objectif avec toutes les espèces sur lesquelles nous travaillons est de les ramener dans leur habitat naturel », a renforcé Ben Lamm, PDG de Colossal Biosciences.

« Cette approbation et cette collaboration de la part de Mauritian Wildlife Foundation sont un grand témoignage du travail incroyable que non seulement nos équipes scientifiques accomplissent pour ramener les dodos, mais aussi l’équipe qui réussira à les ramener à l’état sauvage dans leurs habitats naturels », a-t-il ajouté. Notons que les habitats qui seront restaurés par la fondation ne seront pas uniquement destinés aux dodos, mais aussi à d’autres oiseaux endémiques de l’île Maurice.

Parmi ces oiseaux figure notamment le pigeon rose. Les deux organisations ont précisé qu’ils allaient également travailler en tandem pour la conservation génétique de cette espèce. Pour l’instant, l’entreprise de biotechnologie n’a donné aucun calendrier précis sur la réalisation de ses projets. Mais si elle pense déjà au réensauvagement, c’est que ses projets – du moins en ce qui concerne les dodos – sont en bonne voie. Par ailleurs, cette entreprise souhaite ressusciter le mammouth laineux d’ici 2028.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments