Une école primaire de l’Indiana (États-Unis), teste actuellement un nouveau programme social qui offre la possibilité aux enfants en situation de grande précarité d’emporter les restes des repas servi à la cantine chez eux. Une belle initiative qui mérite d’être relayée.

Des repas gratuits pour les écoliers les plus démunis

Dans le cadre d’un programme pilote, vingt élèves de l’école primaire Woodland, à Elkhart, sont rentrés chez eux vendredi dernier avec un sac à dos isotherme contenant huit repas congelés pour les aider à passer le week-end. Comme l’a expliqué Natalie Bickel, qui supervise les services aux élèves des groupe scolaires de la ville : « Nous avons dû commencer petit parce que nous n’étions pas sûrs de disposer d’une quantité suffisante de nourriture. Les enfants étaient ravis et le personnel très ému ». Sur les 12 000 écoliers du district, 64 % sont éligibles à des repas gratuits ou à prix réduit.

Pour proposer ces repas gratuits, Woodland s’est associée à Cultivate, une association luttant contre la pauvreté et le gaspillage alimentaire installé dans le quartier voisin. Tous les lundis, mercredis et vendredis, des membres de l’association se rendent dans les cuisines de l’établissement scolaire afin d’y récupérer les restes préparés mais non servis, normalement destinés à être jetés, et confectionnent des plateaux repas (comprenant une source de protéines, un légume et un féculent) qui sont ensuite congelés et emportés par les élèves en situation de grande précarité en fin de semaine.

Natalie Bickel espère que ces résultats positifs permettront d’étendre le dispositif aux 21 écoles que compte le district.

« J’étais le gamin qui ne mangeait pas à sa faim le week-end »

Cultivate mène également des programmes similaires dans deux écoles du quartier de South Bend. Comme l’a expliqué Randy Z, cofondateur de l’association : « Ce programme signifie énormément pour moi. Quand j’étais plus jeune, j’étais le gamin qui rentrait chez lui les mains vides et qui ne mangeait pas à sa faim le week-end ». L’association reçoit également de la nourriture non servie des restaurant, traiteurs, hôpitaux et autres entreprises et établissements de la région, ce qui lui permet de proposer aux écoliers plus démunis des plateaux repas complets et surtout variés tout en luttant efficacement contre le gaspillage.

Association relativement jeune, Cultivate fêtera en juillet prochain sa seconde année d’existence en tant qu’organisme à but non lucratif. À l’heure actuelle, elle compte environ 400 bénévoles qui se chargent de collecter les restes de nourriture dans la région, de préparer les plateaux repas et de les congeler. Son partenariat avec une grande enseigne de restauration a déjà permis de récupérer 25 tonnes de nourriture destinée à être jetée en l’espace de sept mois, et elle espère continuer à se développer dans les années à venir afin de venir en aide à davantage d’enfants en situation de grande précarité.

Selon Randy Z : « Voir les enfants qui bénéficient du programme revenir à l’école pleins d’énergie et prêts à commencer leur nouvelle semaine nous conforte dans l’idée qu’il faut poursuivre notre action ».

Have you seen the story about school lunch surplus being repackaged and sent home as weekend meals? Meet the…

Publiée par Chicks With Checks sur Mercredi 3 avril 2019
Des bénévoles de Cultivate préparant des plateaux repas

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de