Requins
― Martin Prochazkacz / Shutterstock.com

Il existe aujourd’hui plus de 500 espèces de requins dans le monde. Si cet animal marin est principalement connu pour être un redoutable prédateur, il est important de noter qu’il possède également une grande capacité de survie. Ils sont encore plus vieux que les dinosaures.

Ils existent depuis plus de 420 millions d’années

Les requins sont plus vieux que les dinosaures. Ces animaux ont survécu à quatre extinctions de masse. Mais quel est le secret de leur succès ? Une étude apporte peut-être la réponse.

Cette étude a été menée par une équipe de chercheurs de l’université d’Uppsala, en Suède. Ces derniers affirment que le requin a survécu à plusieurs extinctions massives au cours du temps géologique, dont une ayant anéanti jusqu’à 96 % des espèces marines et 70 % des espèces terrestres. Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont analysé plus d’un millier de dents fossiles appartenant à neuf espèces de requins différentes.

Les scientifiques indiquent que le redoutable prédateur est apparu il y a 420 millions d’années, soit bien avant que la Pangée – un supercontinent qui était autrefois formé des six continents actuels – ne s’effondre. En comparaison, les arbres sont apparus il y a 390 millions d’années tandis que les dinosaures ont émergé il y a environ 240 millions d’années.

Requins
— Lewis Burnett / Shutterstock.com

Comment les requins ont survécu aussi longtemps ?

Les chercheurs pensent que les requins ont pu survivre si longtemps car ils sont capables de modifier leur physiologie en fonction des conditions environnementales. Ils sont par exemple capables de diminuer leur taille pour faire face aux augmentations de températures. En outre, le prédateur marin aurait survécu à l’acidification des océans en transformant son squelette osseux en un squelette cartilagineux. Enfin, il serait également capable d’adapter son alimentation à la situation.

Malheureusement, cette espèce risque de disparaître à cause des activités humaines. L’Union internationale pour la conservation de la nature indique que plus de 16 % des espèces de requins sont actuellement menacées d’extinction. Par ailleurs, leur population a diminué de 90 % entre 1954 et 2014.

« Les requins ont été capables de gérer assez bien les changements climatiques dans le passé, mais le plus grand défi pour les requins aujourd’hui est la surpêche (…) Les effets de la pollution, des contaminants et de la perte d’habitat sont également probablement un facteur contribuant à leur perte dans certains endroits », ont déclaré les chercheurs.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments