10 religions totalement fictives que vous ne croiserez que dans ces univers de jeux vidéo

Dans les jeux vidéo, les fanatiques, ce n’est pas ce qui manque ! Même dans la réalité, certains joueurs vouent un culte sans bornes à leurs consoles et jeux préférés. Mais à l’intérieur de ces derniers, on trouve également des religions fictives qui enrichissent profondément la narration de l’histoire. Retour sur les cultes les plus mémorables du jeu vidéo !

 

Silent Hill – L’Ordre

jv-religion-silent

L’Ordre est l’un des cultes les plus réalistes du jeu vidéo, avec sa propre mythologie, une vraie hiérarchie, des rituels et du symbolisme à toutes les sauces. Ses fidèles pratiquent le sacrifice humain afin d’invoquer les démons qu’ils vénèrent. Au fur et à mesure de l’aventure, vous comprenez l’étendue de cette religion, son rôle, et son histoire. Une histoire pleine de secrets tous plus glauques les uns que les autres que vous regretterez sûrement d’avoir découverts.

 

Fallout 3 – L’Église des Enfants de l’Atome

jv-religion-fallout

Dans l’univers de Fallout, le monde tel qu’on le connaissait s’est éteint en 2077 suite à une pluie de bombes atomiques qui dévaste la planète. Même si beaucoup, devant autant de souffrance, cessent de croire en Dieu, d’autres pensent que c’était l’élément déclencheur de leur salut. L’église dirigée par Cromwell voue un culte à une tête nucléaire qui n’a pas encore explosé. Selon eux, à l’intérieur de chaque bombe atomique s’étend un univers entier. Et il faut veiller sur chacun d’eux.

 

The Elder Scrolls – Culte des Princes Daedra

jv-religion-elder

Le monde de Elder Scrolls est vaste. Très vaste. Et dans ses multiples cultures et civilisations, différents cultes apparaissent. Celui qui nous concerne gravite autour des Daedra, une espèce d’entités immortelles qui vivent en Oblivion. En tout, 17 princes composent le panthéon de cette religion. Prenant exemple sur les anciennes religions de notre monde, chaque entité est rattachée à un concept : la folie, le rêve, la destruction, etc. La particularité de ces êtres est d’interagir avec le plan des mortels et de les manipuler juste pour le plaisir.

 

Command and Conquer – Confrérie de Nod

jv-religion-command

Là pour le coup, s’il y a une religion avec laquelle il ne faut pas s’embrouiller, c’est celle-là ! En plus d’avoir un culte très développé, la Confrérie développe un état totalitaire contrôlé par une armée redoutable. Au niveau de l’idéologie, c’est une sorte de pot-pourri des religions d’Abraham. Ce qui est plus surprenant, c’est qu’ils entretiennent des relations amicales avec d’autres groupes religieux tout aussi sectaires. Refuge pour tout ce qui peut se faire de pire en matière d’êtres humains, on y trouve des terroristes, d’anciens dictateurs, des mafieux et autres meurtriers. Un vrai morceau de paradis !

 

Resident Evil 4 – Los Illuminados

jv-religion-resident

Aucune demi-mesure dans Resident Evil 4. Los Illuminados, comme son nom l’indique ironiquement, est une bande d’illuminés qui souhaite infecter la fille du président des États-Unis d’un parasite. Pourquoi ? Parce que le parasite en question est pour les membres de ce culte la clef de la rédemption de l’humanité. Il vous faudra donc accepter le parasite comme vous acceptez l’ostie… Ou pas.

 

Bioshock Infinite – Les Pères Fondateurs

jv-religion-infinite

La ville de Columbia est basée sur les préceptes des pères fondateurs des États-Unis. Cela donne naissance au grand parti politique de la ville et à sa religion qui dérive en cousin de la chrétienté. L’iconographie et le symbolisme sont riches de sens dans Bioshock et la religion l’utilise à merveille. Principalement, ce sont les pères fondateurs Washington, Franklin et Jefferson qui représentent respectivement la puissance militaire, la sagesse et la justice. Et bien entendu, Comstock en est le prophète !

 

Dragon Age – Chanterie des disciples d’Andrasté

jv-religion-dragon

La Chanterie est la religion principale de l’univers de Dragon Age. Leur dieu est simplement nommé le Créateur et aurait donc été la source de toutes choses. D’après leur mythologie, le Créateur se serait ensuite adressé à une prophétesse du nom d’Andrasté, qui répandra donc ses enseignements à travers le monde. Suite à une guerre terrible et une trahison ignoble venant de son propre mari, Andrasté est brûlée vive. Horrifié par cela, le Créateur se retourne contre les êtres vivants et ne les juge plus dignes de sa bienveillance. La légende veut qu’un jour, les humains soient de nouveau dignes de lui. Mais en attendant, il faut prier dans la Chanterie !

 

Escape From Monkey Island – Première Eglise orthodoxe de LeChuck

jv-religion-monkey

Monkey Island en a fait rêver plus d’un avec ses aventures de piraterie et son humour si distinctif. L’aspect comique de la série est en grande partie responsable de son succès et c’est vrai qu’une église dédiée à LeChuck est assez hilarante. Allegro Rasputin dirige l’église. Ou plutôt, son fantôme. Et c’est justement LeChuck qui l’a tué ! Cela ne l’empêche pas de fonder son église pour le vénérer. Il peut même célébrer des mariages : le couple doit naviguer sur une rivière de lave avec une barque en bois. Naturellement, cela ne dure pas longtemps et le couple meurt. Une fois fantômes, ils seront unis pour l’éternité ! Le problème, c’est que dans cette histoire, là où LeChuck est le sauveur, le héros Guybrush est naturellement l’adversaire.

 

Xenosaga – Ormus

jv-religion-xeno

Dans l’univers space-opera de Xenosaga, le temps a fait son affaire et tous les éléments que vous pouvez connaître ont subi une transformation radicale. Cela inclut la chrétienté, qui devient un mélange de son idéologie et des concepts du zoroastrisme. Ils vénèrent le Zohar, qui est un objet à la puissance et au mysticisme inégalés, capable d’apporter la paix universelle. Le monde construit pour la franchise qui a débuté par Xenogears et qui fut étendu dans les Xenosaga est parmi l’un des plus complexes et intelligents de l’industrie du jeu vidéo. Et l’aspect religieux est en grande partie responsable de cela. Tout est pensé, tout est codifié et hiérarchisé avec une vraie mythologie derrière.

 

Final Fantasy X – Culte de Yevon

jv-religion-ffx

La simple évocation du nom de Yevon est pleine de sens. C’est la religion principale des habitants de Spira, nommé en l’honneur de Yu Yevon, un Invokeur ayant vécu il y a plus de mille ans. L’idéologie interdit l’utilisation de technologie mécanique, car son utilisation engendrerait la monstruosité Sin, capable de détruire le monde. Le twist ? Sin est en réalité Yu Yevon, et ses enseignements sont là pour empêcher qui que ce soit d’avoir l’envie ou l’idée de s’y frotter. La tradition est hautement respectée et l’autorité de la hiérarchie du mouvement est indiscutable. Ce qui semble au début du jeu n’être qu’un élément de fond de l’histoire est en fait la clef de tout le récit et du destin des personnages.

 

Le stéréotype du jeu vidéo qui n’a pas de vraie profondeur est encore ancré dans l’esprit de beaucoup. Il est pourtant clair quand on passe un peu de temps à analyser certains aspects de leurs histoires, comme ces religions, qu’ils proposent souvent des mondes réfléchis avec de vraies analogies et métaphores pour nous faire réfléchir sur notre propre Histoire. Quelle religion de jeu vidéo seriez-vous prêt à rejoindre ?


Par , le 22 septembre 2015

Les Tardigrades sont des créatures microscopiques capables de revenir à la vie après 30 ans dans la glace

— @DailyGeekShow