— Tamakhin Mykhailo / Shutterstock.com

Provoqué par le virus du VIH, le sida est une maladie infectieuse qui attaque le système immunitaire et l’empêche de fonctionner correctement. Le VIH se transmet principalement lors de rapports sexuels non protégés, par voie sanguine ou encore de la mère à sa progéniture.

Tester l’efficacité d’un nouveau traitement

Jusqu’à ce jour, les scientifiques n’ont pas encore trouvé de traitement efficace pour éradiquer le VIH. Le traitement actuel consiste à ralentir la progression de la maladie et prévenir ses complications en se faisant suivre par un médecin traitant qui prescrit des médicaments antiviraux. Mais dernièrement, des chercheurs ont fait une découverte permettant au malade de suivre une nouvelle thérapie qui semblerait efficace.

Cette nouvelle étude publiée dans la revue The Lancet HIV a pour but d’aider les patients séropositifs à améliorer leurs conditions de vie durant le traitement. En effet, les médicaments antiviraux sont toxiques et les patients ne sont pas à l’abri d’effets secondaires nocifs. Durant ce nouveau traitement, le patient devra suivre un nouveau régime strict. Quatre jours de traitement contre trois jours d’arrêt sur la prise des médicaments.

Pour prouver son efficacité, le traitement a été expérimenté par 636 patients répartis en deux groupes. Le groupe intermittent et le groupe continu. Chaque groupe était composé de 318 personnes et le traitement a duré 48 semaines. Cette expérience fut un succès. Parmi les deux groupes, seuls 10 patients ont été enregistrés non compatibles avec les traitements. En effet, ces personnes non compatibles ont enregistré des effets secondaires et des mutations du virus face à l’action du médicament. Chez le groupe intermittent, le taux d’effets indésirables était de 9 % contre 12 % pour le groupe continu.

— Alexxndr / Shutterstock.com

Un traitement visant à améliorer le quotidien des patients

Selon les médecins traitants, le régime intermittent permet aux patients de limiter la toxicité des médicaments antiviraux. D’ailleurs, lors de l’expérience, ils ont observé un changement positif chez 59 % des patients intégrés au groupe du régime intermittent contre 7 % de taux d’amélioration pour le régime continu.

Ce traitement est tout à fait abordable. Le coût moyen annuel pour bénéficier du traitement est de 4.127 euros. On peut ainsi observer une réduction de 43 % par rapport au régime continu qui s’élève à 7.207 euros par an. C’est donc un traitement adapté au budget de tous.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments