— Sergey Tinyakov / Shutterstock.com

La société japonaise NEC a récemment dévoilé son nouveau système de reconnaissance faciale ultra perfectionné, capable d’identifier rapidement et précisément les individus portant un masque facial.

Une identification ultra-précise

Dans un communiqué, la firme nippone a expliqué que son nouveau moteur de reconnaissance faciale « se concentre sur les zones entourant les yeux d’un individu n’étant pas couvertes par un masque facial pour en extraire les caractéristiques et les analyser ». Selon NEC, il faut moins d’une seconde à son intelligence artificielle, qui affiche un taux de précision effarant de 99,9 %, pour identifier une personne portant ce type de protection.

« Une fois que le moteur détecte la présence d’un masque facial sur un visage, l’algorithme de reconnaissance faciale le plus approprié est alors utilisé pour extraire et recouper les caractéristiques de chaque individu », détaille NEC. « Cela permet une identification ultra-précise, même lorsque l’image traitée inclut à la fois des porteurs de masque et des individus n’en portant pas. »

Couplé aux caméras thermiques installées aux entrées et sorties de son siège social, le nouveau système développé par NEC est également testé pour les paiements automatisés dans une enseigne de la firme à Tokyo. Selon Shinya Takashima, directeur adjoint de la division numérique, une telle technologie pourrait permettre de limiter les contacts avec les surfaces dans un monde post-Covid-19.

— MONOPOLY919/Shutterstock.com

De nombreuses interrogations sur le plan éthique

En dépit du rôle positif que pourrait jouer la reconnaissance faciale dans cette nouvelle normalité post-pandémique, son utilisation soulève de nombreuses interrogations sur le plan éthique. Ces derniers mois, IBM a annoncé y renoncer en raison de biais racistes, tandis que Microsoft a déclaré revoir en profondeur ses investissements dans le domaine.

En décembre, la société chinoise Huawei a de son côté été accusée d’avoir développé un outil de reconnaissance faciale pour identifier les Ouïghours.

Selon la BBC, la police londonienne s’appuie actuellement sur la reconnaissance faciale NeoFace de NEC pour identifier des individus recherchés ou suspects dans une foule. Parmi les autres clients de de la firme japonaise, on retrouve notamment les compagnies aériennes Swiss International Airlines et Lufthansa. Représentant l’un des principaux moteurs pour la mise en œuvre de ce type de technologies, le secteur est depuis plusieurs années critiqué pour leur utilisation non réglementée.

1
COMMENTEZ

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
1 Auteurs du commentaire
First Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
First
Invité
First

Et avec un couvre chef et de grosses lunettes?J’en doute!