— Sumit Saraswat / Shutterstock.com

Une nouvelle étude statistique a montré que les grandes pandémies étaient beaucoup plus fréquentes que l’on pourrait le croire, fixant à environ 2 % la probabilité qu’un évènement de l’ampleur du Covid-19 se produise chaque année.

Une probabilité qui ne cesse d’augmenter

Dans le cadre de ces travaux publiés dans la revue PNAS, des chercheurs de l’université Duke ont observé l’historique des épidémies de 1600 à aujourd’hui. Il s’est avéré qu’un total de 476 évènements de ce type avaient été documentés au cours de la période, pour la moitié desquels le nombre de victimes était connu (145 d’entre elles avaient par exemple causé moins de 10 000 décès). Les maladies infectieuses actuellement actives (telles que le Covid-19, le VIH ou le paludisme) ont été exclues de l’analyse.

L’équipe a utilisé une modélisation détaillée avec une distribution de Pareto généralisée pour analyser les données, et constaté que le nombre d’épidémies était extrêmement variable, avec une probabilité annuelle qu’un évènement de l’ampleur de la grippe espagnole de 1918-1920 se produise comprise entre 0,3 et 1,9 % au cours des 400 dernières années.

« La conclusion la plus importante est que les grandes pandémies comme celle du Covid-19 ou de la grippe espagnole sont relativement probables », estime William Pan, auteur principal de l’étude. « Un aspect jusqu’alors peu mis en évidence, en raison de la brièveté des enregistrements et des méthodes d’analyses utilisées. »

— faboi / Shutterstock.com

Il ne s’agit cependant pas d’une probabilité stable : elle augmente avec le temps. Depuis les années 1970, nous avons assisté à une augmentation du nombre de nouveaux agents pathogènes se propageant chez l’Homme. Si le SARS-CoV-2 en constitue l’exemple le plus frappant, la grippe porcine, la grippe aviaire, le virus Ebola et bien d’autres encore ont également émergé au cours des dernières décennies.

38 % de chances de connaître au moins une grande pandémie au cours de sa vie

« Avec les estimations récentes des taux croissants d’émergence de maladies à partir de réservoirs animaux associés aux changements environnementaux, cette découverte suggère une forte probabilité d’observer des pandémies similaires à celle du Covid-19, qui pourrait doubler au cours des prochaines décennies », écrivent les chercheurs. « Chacun d’entre nous a actuellement environ 38 % de chances de connaître au moins une grande pandémie au cours de sa vie. »

Si l’équipe estime que notre réponse et les ressources déployées pour le Covid-19 nous aideront à mieux faire face à la prochaine pandémie, de telles recherches mettent en évidence la nécessité de rester sur nos gardes.

« Cela montre l’importance d’une réponse rapide aux épidémies et du renforcement des capacités de surveillance des pandémies à l’échelle locale et mondiale, ainsi que de l’établissement d’un programme de recherche visant à établir précisément pourquoi les grandes épidémies deviennent plus fréquentes », conclut Pan.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de