― Tatiana Grozetskaya / Shutterstock.com

La pollution est une cause majeure de maladies en Europe. Selon un communiqué publié par l’Agence européenne pour l’environnement, plus de 10 % des cas de cancers sur le continent sont liés aux différentes formes de pollution. De nombreux cas pourraient toutefois être évités en appliquant le plan « zéro pollution » de l’Union européenne.

L’Europe est exposée à différentes formes de pollution

Le nombre de cancers dans les pays industrialisés européens ne cesse d’augmenter d’année en année. L’Agence européenne pour l’environnement indique dans son communiqué que plus de 10 % des cancers sur le vieux continent sont liés à l’exposition à la pollution de l’air, au tabagisme passif, aux rayons ultraviolets, à l’amiante, à certains produits chimiques et à d’autres polluants.

Dans les détails, la pollution de l’air est à l’origine de 1 % des cas, une part qui augmente à 9 % concernant les cancers du poumon ; le radon, un gaz radioactif naturel, de 2 % des cas ; et les rayonnements ultraviolets naturels et artificiels de 4 % des cas. En outre, l’organisation souligne que l’exposition à la fumée de tabac ambiante augmente le risque de cancer de près de 16 % chez les personnes qui n’ont jamais fumé tandis que l’amiante est responsable de 55 % à 88 % des cancers du poumon d’origine professionnelle.

— Sushitsky Sergey / Shutterstock.com

Un plan d’action pour réduire la pollution

L’Agence européenne pour l’environnement explique que la mise en œuvre du plan d’action « zéro pollution » pourrait réduire les incidences de la pollution sur la santé. « La réduction de la pollution grâce au plan d’action zéro pollution de l’UE et la stratégie pour la durabilité dans le domaine des produits chimiques, ainsi que la mise en œuvre rigoureuse d’autres politiques européennes existantes, contribueraient grandement à réduire le nombre de cancers et de décès », a notamment indiqué Hans Bruyninckx, directeur de l’organisation.

L’un des points importants de ce plan d’action est la réduction et le renforcement des contrôles des substances chimiques disponibles sur le marché. L’un des objectifs à atteindre est notamment de réduire de moitié l’utilisation des pesticides d’ici 2030.

Pour rappel, plus de 2,7 millions de personnes reçoivent un diagnostic de cancer chaque année en Europe et 1,3 million d’entre elles en décèdent. En France, il s’agit de la première cause de mortalité précoce.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
ozarmes
ozarmes
1 mois

Pourquoi pas 5% ou bien 15% ? En fait aucune étude ne corrobore ce chiffre …….