— Dank Pics / Shutterstock.com

Le dérèglement climatique est de plus en plus inquiétant, et si les nombreuses catastrophes naturelles sont les conséquences les plus évidentes de ce phénomène, ce ne sont sûrement pas les seules. Récemment, il a plu sur le sommet du Groenland. C’est un évènement qui ne s’est jamais produit auparavant et c’est également une répercussion du changement climatique.

872 000 mètres carrés de glace perdue en seulement trois jours

La pluie est un phénomène naturel très important et crucial dans le cycle de l’eau. Si c’est un fait avéré, ce n’est pas toujours le cas, notamment en ce qui concerne le Groenland. Rappelons que le Groenland est la plus grande île au monde, et plus de trois quarts de son territoire est recouverte de calotte glaciaire. Une pluie au niveau des calottes glaciaires est un évènement rare, et une pluie sur le plus haut sommet du Groenland est un évènement qui ne s’est jamais produit au cours de l’histoire enregistrée. « Il n’y a aucun rapport précédent de précipitations à cet endroit, qui atteint 3 216 mètres d’altitude », a rapporté le National Snow and Ice Data Center (NSIDC), dans un communiqué.

Selon les scientifiques, cet évènement inédit est une autre conséquence du réchauffement climatique, et illustre la gravité du réchauffement planétaire. Ces inquiétudes sont notamment liées au fait que cette pluie risque d’accélérer la fonte des glaces, qui évolue déjà à un rythme alarmant. Une crainte parfaitement justifiée dans la mesure où cette pluie a été accompagnée de la fonte de 872 000 mètres carrés de glace. Plus qu’une simple pluie, c’est en effet une véritable averse qui est tombée sur le plus haut sommet du Groenland à partir du 14 août dernier, et durant trois jours.

L’averse a déversé environ 7 milliards de tonnes d’eau sur la calotte glaciaire, ont rapporté les scientifiques du NSIDC. Il s’agit ainsi des précipitations les plus abondantes que la calotte glaciaire ait reçues depuis le début de la tenue des registres en 1950. Outre la pluie et la fonte des glaces, les chercheurs ont également noté que des hausses de température de 18 °C de plus que la normale ont été observées durant ces journées pluvieuses. Au plus haut sommet de l’île, la température était à 0,55 °C, soit un degré de plus que la température de congélation.

Un évènement inenvisageable sans le changement climatique

Notons que cette pluie a été signalée par la National Science Foundation, qui se charge de la gestion de la station Summit, un centre de recherche qui observe les changements se produisant au Groenland, ainsi que dans le climat arctique. Les scientifiques à la station de recherche ont été très surpris par cet évènement. « En gros, toute la journée de samedi, il a plu toutes les heures là où le personnel faisait des observations météorologiques », a déclaré Zoe Courville, ingénieure de recherche à la station Summit, selon un rapport du Washington Post. « C’est la première fois que l’on observe ce qui se passe à la gare », a-t-elle ajouté. 

Selon les experts, il n’y a aucun doute possible que cette pluie soit liée au réchauffement climatique. « Comme la vague de chaleur dans le nord-ouest du Pacifique américain, c’est quelque chose qui est difficile à imaginer sans l’influence du changement climatique mondial », a rapporté le NSIDC. Face à cette constatation, ils demandent à ce que des mesures fermes et efficaces soient prises pour inverser les tendances climatiques. « Ce qui se passe n’est pas simplement une décennie ou deux de chaleur dans un modèle climatique errant. C’est sans précédent. Nous franchissons des seuils jamais vus depuis des millénaires, et franchement, cela ne changera pas tant que nous n’ajusterons pas ce que nous faisons à l’air », a déclaré Ted Scambos, un scientifique du NSIDC, à CNN.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de