Voici le projet gargantuesque des scientifiques pour dévier un astéroïde susceptible de frapper la Terre

Armageddon, Deep impact, Meteor… On ne compte plus les films catastrophes sur une pluie d’astéroïdes frappant la Terre. Si ces réalisations peuvent parfois faire sourire, ces scénarios sont loin d’être farfelus. Imaginez plutôt si la réalité rattrapait la fiction. C’est d’ailleurs ce qu’envisagent plusieurs scientifiques : l’énorme astéroïde Bennu pourrait frapper la Terre au 22e siècle. Voici le plan qu’ils ont conçu pour le contrer.

La fusée HAMMER pour faire face à Bennu

D’après les meilleures estimations, l’astéroïde nommé Bennu a une chance sur 2 700 de frapper la Terre vers l’année 2135 (la date n’est pas encore certaine). Même si la possibilité est assez faible, des plans sont déjà envisagés pour tenter un détournement de cette météorite et la mettre hors course. Ce que les scientifiques proposent, c’est une fusée nommée HAMMER (Hypervelocity Asteroid Mitigation Mission for Emergency Response vehicle). L’idée est d’utiliser HAMMER comme un bélier pour détourner Bennu ou le pulvériser en mille morceaux à l’aide d’une bombe nucléaire. En sachant que Bennu pourrait frapper la Terre avec une énergie cinétique de 1 200 mégatonnes (environ la puissance de 80 000 Hiroshima), il est préférable de se sécuriser.

Pour le moment, les calculs prévisionnels situent l’impact au 25 septembre 2135 (un dimanche) et les scientifiques viennent de publier leurs nouvelles idées sur les options en cas d’urgence. Selon Kirsten Howley (membre de l’équipe de défense planétaire) du Laboratoire National Lawrence Livermore (LLNL), « la possibilité d’un impact semble faible pour le moment, mais les conséquences seraient terribles ». Howley continue en affirmant que « cette étude a pour objectif de nous aider à réduire notre temps de réponse face à un danger clair et réel, afin d’avoir plus d’options pour le contrer. Le but ultime étant de protéger la vie sur Terre. »

L’astéroïde Bennu comparé à des monuments existants

Une stratégie complexe et pas sans risques

Encore à l’état de concept, HAMMER pourrait peser environ 8 000 kg et mesurer près de 9 mètres. En comparaison, Bennu mesure près de 492 m de large et pèse environ 79 milliards de kilogrammes, soit l’équivalent de 1 664 Titanic… Pour contrer ce mastodonte rocheux, HAMMER serait lancé à bord du Delta IV Heavy (la deuxième meilleure fusée de lancement derrière le SpaceX Falcon Heavy). Pour le moment, ce qui intéresse surtout les scientifiques, c’est de savoir quel serait le meilleur moment pour mettre le plan en action. Un lancement trop précipité rendrait difficiles les prévisions du comportement de l’astéroïde ; un lancement tardif rendrait Bennu encore plus difficile à contrer.

Howley et ses collègues ont déterminé que si nous agissons seulement 25 ans avant la collision, il faudrait entre 7 et 11 fusées HAMMER. Si on agit 10 ans avant l’impact, le nombre de fusées nécessaires monte à 53. Ce raisonnement a fait réfléchir les scientifiques sur la fiabilité du plan HAMMER. En effet, chaque lancement de fusée signifie une possibilité en plus que quelque chose tourne mal. L’équipe a donc conclu que HAMMER n’était pas la solution adéquate. Megan Bruck Syal une physicienne de l’équipe abonde dans ce sens. « Quand de nombreux lancements sont requis pour contrer avec succès, le succès de la mission devient plus difficile, à cause du taux d’échec associé à chaque lancement. »

La fusée de lancement Delta IV Heavy au décollage

Utiliser la frappe nucléaire pour vaporiser l’astéroïde

Les chercheurs ont donc eu une autre idée : charger une bombe nucléaire sur HAMMER pour souffler Bennu vers une autre direction. Oublions ce qu’on a pu voir dans Armageddon, l’idée ici est de déclencher la bombe à une distance raisonnable de l’astéroïde. En inondant un côté de Bennu avec des rayons X, une partie de l’astéroïde serait vaporisée, apportant la poussée nécessaire afin que la matière fondue soit éjectée de la roche. On peut l’imaginer, de nombreuses variables entrent en jeu ici et il reste plus de 100 ans à attendre. Fort heureusement, Bennu passe près de la Terre tous les six ans, ce qui permet de garder un œil dessus et de suivre son tracé. Il existe d’ailleurs une sonde nommée « En route to Bennu » qui collecte des informations dessus.

Néanmoins, plus de 10 000 objets proches de la Terre ont été repérés par la NASA jusqu’à présent et il nous est impossible de tous les suivre à la trace comme on le fait pour Bennu. Un peu plus de 2 500 d’entre eux feraient la même taille que Bennu. D’après les experts, un objet de cette taille frappant la terre ne serait pas loin d’éradiquer l’humanité telle que nous la connaissons. Pour provoquer une extinction de masse, l’astéroïde devrait mesurer au moins 1 km selon des scientifiques. Celui responsable de l’extinction des dinosaures mesurait environ 10 km. Évidemment, une collision de n’importe quelle sorte serait une catastrophe pour au moins un pan de la planète. La vigilance est donc de rigueur.

Les experts affirment que nous pourrions réduire les dommages d’une frappe imminente d’astéroïde avec un avertissement d’à peine un mois. Mais dans ce scénario, une explosion nucléaire style « Armageddon » serait nécessaire pour réduire la roche en petits morceaux, qui tomberaient ensuite sur la Terre. Pour Howley, « le délai est le pire ennemi dans chaque mission de détournement d’astéroïde ». La scientifique d’ajouter : « c’est pourquoi il est urgent de créer des plateformes valables de déviation. »

Une représentation d’astéroïdes approchant la Terre

Chaque seconde, ce sont près de 43 000 vidéos qui sont visionnées sur le site de vidéos Youtube,

— @DailyGeekShow