— Lucky-photographer / Shutterstock.com

Le vandalisme peut parfois prendre des tournures très inattendues. S’il est fréquent d’entendre des rapports de vol d’argent, de véhicule ou autres biens plus ou moins précieux, il est beaucoup moins fréquent d’entendre que quelqu’un a volé une plage. Cela a pourtant été le cas en 2008 en Jamaïque.

La plage de Coral Springs à Trelawny, en Jamaïque, était autrefois une petite plage de sable blanc pittoresque. Tout a cependant changé en 2008 lorsque des voleurs se sont enfuis avec 500 camions de sable provenant de la plage. Cet acte de vandalisme des plus inhabituels a dévasté la belle disposition de la plage, provoquant même l’inondation de certaines zones. À l’époque, des promoteurs avaient prévu de construire une station balnéaire à Coral Springs, mais le projet n’a pas été réalisé suite à la disparition de tout le sable de la plage.

Suite à ce vol tout à fait insolite, une enquête a été menée pour trouver les voleurs. Jusqu’à présent, cependant, on ignore qui a volé tout ce sable. Selon un rapport de la BBC, des acteurs majeurs de l’industrie du tourisme figuraient parmi les suspects. D’autres théories suggéraient que ce vol a été effectué pour empêcher l’ouverture de la nouvelle station balnéaire qui aurait pu entraver l’activité des hôtels voisins. Il a aussi été avancé que le sable a été vendu aux hôteliers de la région pour aider à rénover leurs propres plages.

Si ce vol de sable a été une source d’amusement pour le grand public, notons qu’il a également soulevé des préoccupations environnementales. En effet, la disparition en grande quantité de sable a grandement perturbé l’écosystème de la plage.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de