Retrouvez votre chemin dans le monde coloré de Pikmin, cette perle vidéoludique qui fait la fierté de Nintendo

Amateur de jeux farfelus à l’univers coloré, Pikmin est fait pour vous. Cette série de jeux vidéo restée discrète dans l’univers vidéoludique a pourtant de quoi surprendre : animations superbes et esthétique originale en font des jeux mémorables et incontournables pour tous les adeptes du jeu de stratégie en temps réel. SooGeek vous en dit plus sur ces jeux surprenants.

 

Edité par Nintendo, le premier jeu de la saga, sobrement nommé Pikmin, fit partie des jeux de lancement de la GameCube en 2001. Le joueur y interprétait un astronaute et capitaine de son vaisseau nommé Olimar. Voyageant à travers l’espace, il fut touché par une comète avant d’échouer sur une planète inconnue peuplée d’étranges créatures appelées Pikmins. Accueillants, ces derniers feront tout leur possible pour venir en aide au héros qui doit au plus vite retrouver les pièces manquantes à son vaisseau, abimé lors du crash. Ajoutez à cela une date limite de 30 jours : c’est la durée durant laquelle le personnage pourra survivre loin de l’atmosphère de sa planète.

 

pikmin-2-ecran

 

En contrôlant le héros du jeu, le joueur doit s’adapter aux jours tels qu’ils s’ écoulent dans Pikmin : 12 minutes du jeu équivalent à une journée sur la planète d’accueil du personnage. C’est à l’aide de ses hôtes qu’il parviendra à regrouper les 25 pièces indispensables au fonctionnement du vaisseau, en utilisant chacune des capacités des 4 types de Pikmins du jeu. Différenciables par leur couleur, les rouges résistent à la chaleur et au feu et possèdent la capacité d’attaquer violemment leurs ennemis.

La seconde espèce de Pikmins est jaune : ils résistent à l’électricité et sont plus légers que les autres ce qui permet de les lancer dans les airs. Les Pikmins bleus sont les derniers à apparaitre dans le jeu : munis de branchies, il peuvent aller sous l’eau sans aucun problème.

 

pikmin-2
A sa sortie, le jeu a reçu des avis positifs de la part des joueurs et des professionnels additionnés à des ventes importantes dans la première semaine de sa commercialisation, permettant au joueur d’espérer une suite à ce premier opus. Ce n’est que 3 ans plus tard qu’un second jeu fut annoncé : Pikmin 2 fut commercialisé en 2004 offrant aux adeptes de Nintendo un mode multijoueur mais aussi 3 nouvelles couleurs pour les autochtones de la planète.

 

Blanc, Jaune et Bulbmin aidaient dorénavant le joueur qui n’était plus soumis à une limite de jours une fois le pied posé sur la planète : simplifiant le jeu, Pikmin pouvait être complété en plus de 30 journées sans que cela ne vienne mettre un terme à la vie du héros. Très proche (voire trop) du premier opus, ce second jeu reprend les mêmes procédés et la même histoire que son prédécesseur. La différence se découvre dans le gameplay : édité chez Nintendo pour la Wii, il est possible d’y jouer avec les Nunchuk et Wiimote propres à la console. D’autres changements sont remarquables : au lieu d’un capitaine de vaisseau, c’est 2 personnages qu’il faut contrôler.

 

pikmin-2-screen

 

9 ans plus tard, c’est au tour de Pikmin 3 de s’installer sur les étagères des joueurs : plus abouti, le jeu séduit quiconque s’y aventure. Cette fois-ci, le jeu place le gamer dans la peau de trois personnages nommés Alph, Brittany et le capitaine Charlie. A la recherche de nourriture pour leur planète Koppai, ces trois astronautes s’échouent sur la planète des personnages éponymes. Ils doivent y trouver de la nourriture pour y survivre jusqu’à avoir mis la main sur la clef supraluminique sans laquelle leur vaisseau ne peut pas décoller.

 

Vous vous en doutez, les héros ne sont pas au nombre de trois par hasard et permettent de passer d’un personnage à l’autre quand la situation le demande. Ce troisième opus offre aussi la possibilité de lancer un personnage en l’air pour lui faire atteindre des zones difficiles et il est aussi permis de lui envoyer des Pikmins pour ne pas que la quête se termine au premier obstacle.

 

pikmin-3
S’ajoutent à l’histoire deux nouveaux Pikmins, roc et volant. Le premier, que l’on rencontre dès les débuts du jeu, a la capacité de casser les éléments qu’il rencontre : lancé à vive allure, il fait des dégâts sur le chemin du héros. Vous l’aurez compris, le second, de couleur rose, peut voler et ainsi soulever les obstacles qui vous barrent la route et attaquer les ennemis malgré le peu de force dont ils font preuve.

 

Si le gameplay ou l’histoire ne feront pas toujours le bonheur du joueur, les graphismes et la musique finiront de le convaincre. En effet et vous l’aurez vu sur les captures d’écrans présentées ci-dessus, le jeu permet au joueur d’explorer de magnifiques paysages à l’esthétique soignée et aux textures minutieusement travaillées. La musique, quant à elle, saura vous surprendre : dans chacun des opus elle reste à la fois reposante et joyeuse et certaines pistes sont utilisées durant toute la série.

 

pkimin3

 

La série de jeux Pikmin n’a décidément pas fini de séduire les joueurs : que ce soit sur GameCube ou sur Wii, l’univers de la saga étonne et enchante celui qui s’y aventure. Avec un gameplay original, des graphismes magnifiques et des sons aussi beaux qu’amusants, Pikmin fait partie des jeux incontournables du catalogue de Nintendo. Quels autres jeux vous rappellent cette saga ?

 


Chaque année, se produisent environ 4000 séismes dans l’Himalaya soit environ un séisme toutes les deux heures.

— @DailyGeekShow