PFAS
— Tada Images / Shutterstock.com

De nos jours, on essaie de plus en plus de faire l’impasse sur les produits chimiques. En effet, l’expérience a permis de constater que les produits chimiques sont nocifs pour la santé, et c’est valable pour tout ce qui nous entoure, et pas uniquement pour ceux qu’on ingère par le biais des aliments. Parmi les produits chimiques non alimentaires les plus courants, il y a les PFAS.

Des produits chimiques omniprésents dans notre quotidien

Les substances perfluoroalkylées et polyfluoroalkylées (PFAS) sont techniquement décrites comme étant des composés chimiques organofluorés synthétiques qui ont plusieurs atomes de fluor attachés à une chaîne alkyle. Dans des termes plus simples, les PFAS sont un groupe important et complexe de produits chimiques manufacturés qui sont présents dans divers produits du quotidien. Par exemple, les PFAS sont utilisés pour empêcher les aliments de coller aux emballages ou aux ustensiles de cuisine.

Ils sont aussi utilisés pour rendre les vêtements et les tapis résistants aux taches, ou pour créer une mousse anti-incendie plus efficace. Les PFAS sont également présents dans de nombreuses autres industries comme l’aérospatiale, l’automobile, la construction et l’électronique. Bref, ces produits chimiques – surnommés « forever chemicals » (traduit par « produits chimiques éternels ») – sont partout autour de nous en raison de leurs propriétés chimiques très polyvalentes.

Et pourtant, les PFAS ont un impact négatif sur notre santé et sur l’environnement. Il faut en effet savoir que les produits chimiques PFAS ne se décomposent pas facilement au fil du temps et ils sont en plus capables de se dissoudre dans l’eau. Autrement dit, ces produits ne disparaissent pas facilement, mais ils peuvent facilement s’infiltrer en nous par le biais de l’eau. Pour cette raison, certains scientifiques craignent que ces produits chimiques ne s’accumulent à des niveaux qui pourraient nuire à l’environnement et à la santé humaine.

pluie-bottes
Les produits chimiques éternels rendent l’eau de pluie impropre à la consommation partout sur Terre
— Tatyana Vyc / Shutterstock.com

Des produits qui sont trop peu étudiés, malgré les menaces potentielles

Pour l’instant, cependant, il n’existe pas assez d’études qui en témoignent. Quoi qu’il en soit, certaines études suggèrent que les PFAS présents dans l’eau et dans la nourriture, mais également les particules présentes dans l’air et la poussière, peuvent s’accumuler dans le corps, et de telles accumulations sont associées à des taux de cholestérol plus élevés, des retards de développement chez les enfants, des modifications du système immunitaire, des problèmes de thyroïde et un risque plus élevé de cancer du rein, de la prostate ou des testicules.

Face au grand danger potentiel que représentent les PFAS, de nombreuses études sont actuellement en cours pour évaluer l’impact réel de ces produits chimiques sur la santé. En ce qui concerne l’environnement, on ne sait pas non plus avec exactitude comment ou à quel point ces produits chimiques sont nocifs. En tout cas, nous savons que même s’ils sont difficiles à décomposer, il existe des moyens de les éliminer du sol et de l’eau. Malheureusement, ces moyens ne sont pas à la portée de tous.

Ainsi, la meilleure solution serait de ne pas utiliser de PFAS. C’est pourtant une solution qui semble utopique dans la mesure où ce produit chimique est très largement utilisé. En fonction des résultats des études sur les impacts des PFAS sur l’environnement et la santé, il se pourrait cependant qu’on n’ait pas d’autre choix que de se passer de ces « forever chemicals ».

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Callicarpa
Callicarpa
1 mois

Tant que ces toxiques, et beaucoup d’autres, rapporteront aux industriels et actionnaires et consorts, ils continueront à être utilisés