— Billion Photos / Shutterstock.com

C’est un fait connu que la nourriture que nous mangeons contient un grand nombre d’insectes. D’ailleurs, 31 500 tonnes d’insectes seraient involontairement ingérées par les Français chaque année. Mais saviez-vous que les insectes ne sont pas les ingrédients les plus inquiétants de certaines nourritures ? Si l’on prend le cas des chewing-gums, ces derniers contiennent en fait du pétrole.

Partout dans le monde, les êtres humains ont mâché des substances ressemblant à de la gomme depuis des milliers d’années. Les Grecs de l’Antiquité mâchaient de la résine de pistachier lentisque, tandis que les Aztèques et les Mayas appréciaient le chiclé, une sève d’arbre qu’ils utilisaient également comme adhésif. Actuellement, il existe sur le marché un très grand nombre de gommes à mâcher de différentes compositions et de différentes saveurs, autant appréciées par les adultes que les enfants. De manière générale, ces chewing-gums modernes sont composés de résine, de cire, d’élastomère et d’autres composants que les industriels préfèrent généralement garder secrets.

Mais ces trois principaux ingrédients permettent d’affirmer qu’un chewing-gum est donc essentiellement composé de plastique, de caoutchouc et de paraffine solide – ou autrement dit de la cire de pétrole. On y ajoute généralement des arômes, des colorants, des émulsifiants et des adoucissants ; mais les faits sont là, les chewing-gums ont pour ingrédients de base des composés qui peuvent être dangereux pour la santé, même si l’on n’avale pas la gomme à mâcher. C’est d’ailleurs à cause de sa composition qu’il est fortement conseillé de ne pas avaler les chewing-gums, car ces composés sont impossibles à digérer.

Quant à savoir pourquoi il existe de nombreuses affirmations selon lesquelles ces produits sont bénéfiques pour la santé, il s’agit essentiellement de stratégie marketing pour faire vendre un produit qui a peu à peu perdu sa cote de popularité au fil des années, a rapporté Ouest-France. Si vous êtes vraiment friand des gommes à mâcher, mieux vaut favoriser des alternatives naturelles, comme le chiclé, que l’on peut trouver dans certains magasins bio sous l’appellation Chicza.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
michel first
michel first
1 année

L’air que l’on respire aussi:porter un masque en ville est bon pour la santé.Pas en campagne,les pollens nous désensibilisant.