personne âgée
— YAKOBCHUK VIACHESLAV / Shutterstock.com

Dans la quête de la jeunesse éternelle et de la vitalité, il existe un groupe remarquable d’individus qui ont réussi à défier les sables du temps et à transcender les frontières de l’âge : les « SuperAgers ». Ces individus exceptionnels ont intrigué les scientifiques et le phénomène est devenu un thème d’étude fascinant. Une nouvelle étude espagnole révèle de nouvelles pistes sur ce sujet.

Des personnes de 80 ans avec la fonction cérébrale de personnes de 30 ans leur cadet

Les SuperAgers (littéralement traduit par les « super-âgés ») sont un groupe unique et rare d’individus, généralement octogénaires ou nonagénaires, qui possèdent des capacités cognitives remarquables, qui rivalisent ou même surpassent celles de personnes beaucoup plus jeunes. Contrairement à la majorité de leurs pairs qui peuvent connaître diverses formes de déclin lié à l’âge, les SuperAgers présentent une acuité mentale, une mémoire et des capacités d’apprentissage exceptionnelles.

Les SuperAgers sont des sujets d’étude passionnants pour les chercheurs dans le domaine du vieillissement et de la neurologie. D’ailleurs, une nouvelle étude réalisée par les chercheurs de l’université polytechnique de Madrid, en Espagne, semble avoir découvert les secrets de la longévité et de la vitalité de ces individus exceptionnels. Selon les résultats de l’étude publiée dans la revue The Lancet Healthy Longevity, les SuperAgers présentent un volume de matière grise plus élevé dans le cerveau par rapport aux autres individus de leur âge.

La matière grise est un composant majeur du système nerveux central. Elle est faite de corps cellulaires neuronaux, de dendrites et de synapses. La matière grise joue un rôle très important dans la cognition, puisque c’est le principal site de traitement et d’intégration de l’information dans le cerveau. La matière grise joue également un rôle dans le traitement de la mémoire, des mouvements et des émotions. Il est important de savoir que c’est l’une des zones du cerveau qui s’atrophie dans les troubles neurodégénératifs tels que la maladie d’Alzheimer. Notons que les SuperAgers ont également montré des signes de détérioration de la matière grise plus lents que les individus à cognition normale.

senior mémoire
— Monkey Business Images / Shutterstock.com

Une meilleure santé physique et mentale chez les SuperAgers

Pour aboutir à leurs conclusions, les chercheurs ont suivi 64 SuperAgers et 55 personnes âgées cognitivement normales d’au moins 82 ans. Ces individus faisaient partie du projet Vallecas, un projet de recherche à long terme sur la maladie d’Alzheimer à Madrid. Chez les SuperAgers, un volume de matière grise plus élevé était associé à des scores plus élevés aux tests d’agilité, d’équilibre et de mobilité par rapport aux personnes âgées typiques. Quant à savoir d’où viennent ces différences, les chercheurs pensent que cela pourrait être dû au fait que les SuperAgers ont un corps plus agile.

Les chercheurs ont notamment déterminé que même si les SuperAgers ont signalé des niveaux d’activité similaires à ceux des autres personnes âgées, il est possible qu’ils fassent des exercices physiques plus intensifs qui font plus travailler leur corps, comme monter les escaliers ou jardiner. Les SuperAgers avaient également une meilleure santé mentale et une plus grande indépendance. Enfin, les enquêtes ont également montré que les SuperAgers étaient généralement plus actifs dans la quarantaine et étaient plus satisfaits de leur sommeil à l’âge adulte.

Par ailleurs, les personnes âgées ont bien une odeur particulière, voici d’où elle provient.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments