— Nicole Glass Photography / Shutterstock.com

Les études les plus récentes prouvent que la consommation de pangolin, espèce protégée, serait le point de départ de cette épidémie de coronavirus. Mais pour Ralph Drollinger, pasteur et conseiller spirituel de Donald Trump, ces affirmations ne sont que foutaises : en effet, l’épidémie aurait selon lui pour véritable origine “l’inclinaison à l’homosexualité et au lesbianisme” à travers le monde, et cette pandémie serait en fait la punition de Dieu pour ces faits.

Ralph Drollinger, pasteur californien et ancien joueur de basket, a publié le 21 mars dernier un nouveau billet sur son blog, intitulé Is God judging America Today ?, soit “Est-ce qu’aujourd’hui, Dieu juge l’Amérique ?”. Dans cet article, il explique que l’épidémie de Covid-19 serait en fait la manifestation de la colère divine face à ce monde où se trouve une grande “inclinaison à l’homosexualité et au lesbianisme”. Il pense que « les plus hautes positions dans notre gouvernement, notre système éducatif, nos médias et notre industrie de l’entertainment » sont « remplis » d’homosexuels, par ailleurs « largement responsables de l’ire de Dieu sur la nation américaine ».

Tous les mercredis matin, ce pasteur donne des cours de théologie à la Maison-Blanche, auxquels assistent de nombreux membres du cabinet du président, notamment le secrétaire d’État Mike Pompeo, la ministre de l’Éducation Betsy DeVos et le ministre de la Santé Alex Azar. Il est en outre très proche de Donald Trump. Mike Pence serait également très lié à Drollinger ; des séances d’études bibliques seraient organisées régulièrement dans son bureau. Il est très inquiétant que ce pasteur ait autant d’importance, dans la mesure où il exerce une influence directe sur Trump et les membres de son cabinet. Nous n’osons pas imaginer ce que cela pourrait donner…

Ralph Drollinger partage les opinions de Steven Andrews, qui tient responsable la communauté LGBTQI+ de la crise sanitaire. Il invite les homosexuels à “faire repentance du péché LGBT pour sauver des vies et la nation, et nous protéger du coronavirus”. Finalement, c’est l’imam Arabi Niass qui aurait déclaré que la pandémie était « une sanction divine d’Allah » contre les autorités du Sénégal, qui accueillent des membres et des défenseurs de la communauté LGBTQI+ selon les propos rapportés par Senego.

Mais l’épidémie de coronavirus serait également due à “l’environnementalisme”, qui aurait remplacé la religion, suscitant ainsi la colère de Dieu.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de