À l’heure actuelle, 50 % de la population mondiale vit en ville. Toutefois, cela signifie que les agglomérations consomment encore plus d’énergies. Elles sont notamment responsables d’environ 70 % des émissions de CO2. Dans un tel contexte, Paris se prépare à vivre sous 50 degrés. Pour cela, une grande étude a été lancée pour apprendre à vivre dans les villes de demain, polluées et victimes du réchauffement climatique

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments