— AM113 / Shutterstocl.com

C’est une première pour l’Église catholique, le pape François a non seulement décidé de défendre les couples homosexuels – il a également plaidé pour la cause de l’union civile de ces derniers. Les personnes homosexuelles sont aussi « des enfants de Dieu » et ont droit au bonheur, a ainsi expliqué le pape.

Le premier pape à approuver l’union des personnes de même sexe

C’est un revirement sans précédent au sein de l’Église catholique : le pape François s’est prononcé en faveur des unions civiles homosexuelles, affirmant que les homosexuels étaient « des enfants de Dieu et ont droit à une famille ». La nouvelle a été dévoilée dans un long métrage documentaire intitulé « Francesco », qui a été présenté au Festival du film de Rome. Ce coup de pouce papal en faveur de la communauté LGBT a été abordé avec d’autres sujets qui préoccupent le pape François ; à savoir l’environnement, la pauvreté, la migration, les inégalités raciales et de revenus, et les personnes les plus touchées par la discrimination.

Il est à savoir que ce n’est pas la première fois que le pontife a pris la parole pour défendre les homosexuels, bien qu’il ne se soit jamais expliqué publiquement sur le sujet. Par ailleurs, le biographe du pape François, Austen Ivereigh, a déclaré à la BBC qu’il n’était « pas surpris » par ces déclarations du pontife. En effet, le pape s’est déjà prononcé en faveur de l’union civile entre deux personnes du même sexe lorsqu’il était archevêque de Buenos Aires. Et depuis 2013, il a également fait plusieurs gestes de réconciliation avec la communauté LGBT.

Il a ainsi réitéré cette approbation dans le film documentaire, déclarant : « Vous ne pouvez pas expulser quelqu’un d’une famille ni rendre sa vie misérable pour cela. Ce que nous devons avoir, c’est une loi sur l’union civile ; de ​​cette façon, ils sont légalement couverts. » Outre les commentaires du pape sur les unions civiles, le film montre également le pontife en train d’encourager deux homosexuels à aller à l’église avec leurs trois enfants. Un tel encouragement est un grand pas en avant pour l’Église catholique qui, jusqu’à récemment, considérait l’homosexualité comme un « trouble intrinsèque ».

—Monkey Business Images / Shutterstock.com

Un revirement qui n’a malheureusement pas obtenu l’approbation de tous

L’Église enseigne également que les actes homosexuels sont des péchés. La position moderne de l’Église a cependant changé et être gay n’est plus considéré comme un péché. Si le pape François est le premier pontife à soutenir la communauté LGBT de cette manière, c’est une décision controversée qui n’est pas approuvée par tous les catholiques, et autres chrétiens. De son côté, le révérend James Martin, un jésuite qui défend depuis longtemps les homosexuels, a salué ces commentaires, a rapporté DW. « C’est une avancée majeure dans le soutien de l’Église aux personnes LGBT », a-t-il déclaré. Antonio Guterres, un porte-parole du secrétaire général de l’ONU, qui est catholique, a qualifié les remarques du pape de « mouvement très positif ».

Tout le monde n’est cependant pas d’accord sur ce sujet, et nombreux sont aussi ceux qui s’y sont opposés, a rapporté CNN. Parmi eux, nous pouvons citer l’évêque américain Thomas Tobin. « L’Église ne peut pas soutenir l’acceptation de relations objectivement immorales. Les personnes attirées par le même sexe sont des enfants bien-aimés de Dieu et doivent voir leurs droits humains personnels et leurs droits civils reconnus et protégés par la loi. Cependant, la légalisation de leurs unions civiles, qui visent à simuler un mariage sacré, n’est pas admissible », a-t-il déclaré dans un communiqué.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de