Le plastique est aujourd’hui un immense fléau, destructeur massif de l’environnement. Pour le maîtriser et essayer de le réduire, les initiatives se multiplient. Loliware, entreprise américaine, a ainsi créé des pailles originales à base… d’algues !

 

Quelle est l’invention de Loliware ?

Les innovations inspirantes pour remplacer le plastique se multiplient. Après les gourdes en courges et les couverts en noyaux d’avocats, nous avons aujourd’hui des pailles produites à partir d’algues.

C’est l’alternative écologique aux pailles en plastique qu’a développé la start-up Loliware. Le produit est tout simplement biodégradable et “hyper-compostable”, comme l’explique Daniela Saltzman, conseillère en développement durable. Ainsi, si les pailles en algues finissent accidentellement dans l’océan, les résidus se dissiperont en quelques semaines, sans impacter les animaux marins.

Si ces pailles sont totalement écologiques, elles n’en restent pas moins pratiques. Saltzman a, en effet, déclaré “elles ressemblent, se comportent et agissent comme du plastique”. Les premières impressions sont si bonnes que dès cet été, les pailles en algues commenceront à être utilisées. La chaîne hôtelière Marriott et la marque Pernod Ricard en ont d’ores et déjà commandé. Loliware espère également produire des pailles spécifiques pour des briques de jus, puis en vendre directement aux consommateurs, à un prix proche des pailles en plastique habituelles.

 

Une innovation pour changer nos habitudes de consommation

D’ici 2020, la start-up espère produire 30 milliards de pailles en algue, pour pouvoir réellement changer nos modes de consommation. Chaque jour dans le monde, 1 milliard de pailles en plastique sont utilisées, puis jetées. Elles se retrouvent très souvent dans nos océans et les conséquences sont désastreuses car le matériau prend 400 ans pour se décomposer.

Dans ce contexte, la demande d’alternatives propres se multiplie donc. Mais les réponses ne sont pas toujours adaptées. Les pailles en papier, par exemple, ramollissent beaucoup. Celles en bambou laissent un goût boisé dans la bouche, tandis que celle en acier inoxydable sont difficiles à nettoyer. A l’inverse, les pailles en algues gardent la souplesse et la solidité du plastique. Leur goût est neutre et elles sont mêmes comestibles ! Chelsea Briganti, PDG de Loliware précise toutefois : “ne vous attendez pas à manger votre paille comme s’il s’agissait d’un bonbon”.

Une belle initiative de la part de Loliware. Nous espérons retrouver très vite ces pailles en algues dans nos commerces français !

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de