mammouth
© Mauricio Antón / Wikimedia Commons

Mi-septembre dernier, les restes du typhon Merbok ont frappé l’ouest de l’Alaska. Des rafales de vent et une inondation ont provoqué de nombreux dégâts sur place. Au milieu des ravages causés par le déchaînement de la nature, un couple a découvert le fossile d’un mammouth vieux de plusieurs milliers d’années.

Un os de plus de 1,5 mètre de long

Joseph et Andrea Nassuk ont décidé de faire une randonnée sur la plage pour constater les dégâts provoqués par les intempéries occasionnées par le typhon dans la ville côtière d’Elim en Alaska. C’est ainsi qu’ils ont découvert le fémur d’un mammouth. « Nous marchions à environ 75 mètres l’un de l’autre et elle m’a dit qu’elle avait trouvé un os (…) Il faisait plus de la moitié de sa taille, et j’étais tout excité », a déclaré Joseph Nassuk.

Ce dernier indique que sa femme a eu du mal à soulever l’os. Par ailleurs, il a dû le mettre dans un grand sac à dos pour le rapporter à la maison. Il n’a toutefois pas exagéré concernant le poids du fémur. En effet, celui-ci pesait un peu plus de 28 kilogrammes et mesurait 162 centimètres de long pour 86 centimètres de circonférence.

Le couple détient plusieurs fossiles de mammouths

Ce n’est pas la première fois que le couple découvre les ossements d’une créature préhistorique. En effet, Joseph et Andrea comptent dans leur collection des os d’orteils, des vertèbres ou encore des parties de crânes. En outre, ils ont également trouvé une défense de mammouth teintée de bleu, mesurant un peu plus de deux mètres de long pour un poids de 47 kilogrammes.

La défense de mammouth bleue est sans doute la pièce la plus précieuse de leur collection, car il s’agit d’un fossile extrêmement rare. Joseph Nassuk espère ainsi le vendre pour pas moins de 20 000 dollars. Cependant, il estime que sa valeur peut monter jusqu’à 70 000 dollars. Le couple prévoit de construire une grande maison avec l’argent de la vente.

Selon les chercheurs, la plupart des espèces de mammouths se seraient éteintes il y a 15 000 à 12 000 ans. Originaires d’Afrique, ces grands mammifères se seraient dispersés vers l’Eurasie avant de gagner l’Amérique du Nord au Pléistocène inférieur.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments