Découvrez les origines méconnues de la Saint-Patrick, cette fête irlandaise célébrée dans le monde entier

une-saint-patrick-Des gens fêtant la Saint-Patrick via Shutterstock

Tout au long de l’année, on recense sur le calendrier énormément de fêtes, qui sont célébrées à travers le monde. Plus le temps avance, plus les gens sont nombreux à faire la fête sans en connaître la signification. L’une des fêtes les plus célèbres dans le monde est la Saint-Patrick, fameuse fête du peuple irlandais. SooCurious vous dévoile les origines de cette fête celte.

Célébrée par tous les Irlandais de Dublin ou d’ailleurs, la Saint-Patrick est aujourd’hui l’une des fêtes les plus appréciées. La fête se déroule généralement le 17 mars de chaque année, même si elle a déjà dû être célébrée à une autre date, quand cela coïncidait avec une autre fête religieuse (la fête des Rameaux par exemple). A priori, cela ne se reproduira pas avant 2160. A l’origine, la Saint-Patrick (ou Lá fhéile Pádraig en gaélique) célèbre le saint patron de l’Irlande. C’est une fête chrétienne observée par les Églises catholiques, anglicanes (Irlande), protestantes et orthodoxes. Depuis 1903 et le Bank Holiday Act, ce jour est férié en Irlande. Beaucoup l’ignorent mais cette célébration a une histoire très ancienne.

visu-patrick-3Au départ, ce jour célèbre Saint-Patrick, l’évangélisateur de l’Irlande. Ledit Saint aurait expliqué la Sainte-Trinité au peuple irlandais grâce à un trèfle au Roc de Cashel en 432. Le trèfle est devenu dès lors le symbole du pays (le symbole officiel était la harpe celtique). Une légende raconte aussi que Saint-Patrick a chassé ce jour-là tous les serpents du pays (le récit symbolise la conversion du peuple irlandais). Chaque année, les Irlandais célèbrent ce jour et portent un trèfle à la boutonnière.

Elle est célébrée depuis le IXe siècle et le 17 mars a été inscrit au calendrier liturgique catholique en 1600. A partir de cette époque, la fête de Saint-Patrick devient une fête d’obligation pour tous les catholiques d’Irlande et se déroule pendant le Carême (période de jeûne). Aujourd’hui, le 17 mars est avant tout l’occasion de célébrer l’appartenance à l’Irlande et mettre en avant la culture du pays.

visu-patrick-5Une statue de Saint-Patrick en pierre via Shutterstock

De nos jours, la Saint-Patrick se résume en trois mots : bière, musique et danse. Les Irlandais profitent de ce jour pour clamer haut et fort leurs origines tout en faisant la fête. Tout se déroule principalement dans les rues avec des parades et dans les pubs (fameux bars). Célèbre dans le monde entier, la bière Guinness y coule à flot. Chaque jour de l’année, 5,5 millions de pintes de Guinness sont consommés. Lors de la Saint-Patrick, ce chiffre monte à 13 millions.

Les festivités se déroulent un peu partout dans le pays, avec de nombreuses parades (la première date de 1931 à Dublin). L’État irlandais a vu dans cette fête une occasion de promouvoir la culture du pays. La réussite a été telle, que la Saint-Patrick est connue presque partout. Tous les expatriés, et même les autres, profitent de ce jour pour boire des bières, chanter tout en portant un vêtement de couleur verte (couleur de l’Irlande). La ville de Chicago, par exemple, teint la rivière Chicago en vert le jour de la Saint-Patrick.

visu-patrick-4

visu-patrick-1

visu-patrick-2Bien que cela puisse prêter à confusion, la Saint-Patrick n’est pas la fête nationale irlandaise. En réalité, le pays n’en a pas. Les médias ont tendance à mélanger le caractère religieux ancien de cette fête et le caractère festif du 17 mars. Il s’agit en réalité d’une fête religieuse, devenue très populaire. Pour apprécier la Saint-Patrick, il est possible de se rendre dans un pub irlandais le soir du 17 mars. Pour les plus chanceux, rien ne vaut un séjour sur place. Le pays attire d’ailleurs de plus en plus de personnes, notamment les fans de Game of Thrones qui visitent les lieux de tournage de la série.


Qu’est-ce que la vieillesse ? C’est d’abord perdre la curiosité.

— François Mitterrand