Pour les implants rétiniens

C’est un des points les plus extraordinaires de notre dossier aujourd’hui. L’origami pourrait bien révolutionner nos techniques concernant les implants rétiniens. C’est Sergio Pellegrino, un chercheur au California Institute of Technology qui s’est inspiré d’une image 2D et l’a mis en forme dans une structure 3D.

Il a ainsi construit des implants à partir d’un film de parylène-C en 2D, et en a fait une structure sphérique en 3D adapté à l’œil humain. Elle permet ainsi d’aider les personnes souffrant de rétinite pigmentaire, mais également celles souffrant de dégénérescence liée à l’âge ! Révolutionnaire.

De plus, cette conception s’adresse à tous car on peut choisir plusieurs tailles de rétines. Également, on peut y placer de nombreux électrodes, près de la rétine, et ainsi pouvoir gérer au mieux les besoins concernant les signaux électriques près du globe oculaire.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments