— George Mayer / Shutterstock.com

L’orgasme est une réponse physiologique qui se produit au summum de l’excitation sexuelle. Hommes et femmes peuvent arriver à ce stade durant un rapport sexuel, mais dans les deux cas, cela arrive lorsque chacun atteint le degré maximal de plaisir.

Plus crument, l’orgasme est donc la jouissance sexuelle. Jusqu’à présent, bon nombre d’entre nous pensaient que l’orgasme pouvait être uniquement atteint durant les ébats avec son partenaire ou par des touchers sur les zones érogènes. Mais une étude a récemment montré qu’il est parfaitement possible d’atteindre l’orgasme rien que par la pensée.

Une femme raconte son expérience

Une femme de 33 ans a récemment partagé son expérience sur le sujet. D’après Science Alert, elle est atteinte de vaginisme. Cette maladie lui empêche d’avoir des rapports sexuels avec pénétration car son plancher pelvien se contracte et cela cause d’énormes douleurs au niveau de son vagin. Comme toute personne normale, les personnes souffrant de vaginisme ressentent aussi des désirs sexuels. C’est la raison pour laquelle cette dernière avait décidé d’assouvir ses envies sans recourir à la pénétration.

Des études ont également montré que durant le sommeil, on peut atteindre l’orgasme grâce à nos rêves. Ce phénomène s’appelle « orgasmes fantômes ». Mais ce qui stimule le plus l’orgasme, c’est la pratique du yoga et aussi la méditation. D’ailleurs, la femme qui avait partagé son histoire affirme qu’elle avait toujours pratiqué le yoga. Et non seulement elle peut atteindre l’orgasme, mais elle peut aussi le contrôler et le faire durer. Son record personnel est de 10 minutes.

— MBLifestyle / Shutterstock.com

Les scientifiques lui ont demandé de prouver ses dires

Après la découverte de son histoire, les chercheurs ont demandé à la femme de faire une expérience. Ladite expérience consistait à prouver qu’il est possible d’atteindre l’orgasme par la simple pensée. Durant cette épreuve, elle était allongée sur une table où elle avait atteint cette jouissance durant cinq minutes en touchant ses zones érogènes et une deuxième fois pendant dix minutes lorsqu’elle avait lu un livre. Les chercheurs ont donc affirmé que la femme pouvait atteindre l’orgasme grâce à l’hormone appelée prolactine.

La prolactine est sécrétée par la glande pituitaire qui se trouve dans le cerveau. Le taux de prolactine dans le sang augmente lorsque la femme ressent plus de plaisir. Pour déterminer cela, les chercheurs ont analysé le sang de cette dernière. Ils ont donc constaté que durant les orgasmes de cinq minutes, son taux de prolactine était de 25 % alors que pour les orgasmes de dix minutes, l’hormone a augmenté de 48 %. La femme affirme qu’il n’est pas facile d’obtenir un orgasme uniquement par la pensée. Pour sa part, elle estime que se toucher ajoute une sensualité à la pratique pour arriver à l’extrême jouissance.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments