— Alexander Kirch/ Shutterstock.com

L’Orangina aurait été inventé par Jean-Claude Beton, un pied-noir, à Boufarik en Algérie. Il est le fils de Léon Beton, qui se serait rendu à la foire de Marseille en 1935 et aurait rapporté en Algérie une boisson concentrée d’oranges avec de l’eau gazeuse et du sucre, inventée par un docteur en pharmacie à Valence nommé Trigo Mirallès, et appelée Naranjina (soit “petite orange”). Ce concentré est une boisson délicieuse et deviendra plus tard le soda dont la renommée n’est plus à faire : l’Orangina, une boisson aujourd’hui connue dans le monde entier. 

Léon Beton est propriétaire d’une orangeraie et d’un commerce d’huiles essentielles. Rapportant ce succulent mélange en Algérie, il décide de le commercialiser avec l’accord de Trigo Mirallès. Mais la guerre d’Espagne, suivie de la Seconde Guerre mondiale, compliquent les contacts avec le pharmacien et les restrictions alimentaires empêchent la commercialisation de cette boisson. Les négociations reprennent en 1947 lorsque Jean-Claude Beton entreprend des négociations avec le pharmacien pour obtenir la propriété de la marque Orangina. C’est donc en 1951 qu’il lance sa chaîne de fabrication de concentré à Boufarik. L’Orangina ravit les foules en Algérie : c’est un grand succès. 

C’est également Jean-Claude Beton qui est à l’origine de l’esthétique de la bouteille et va lui donner la forme d’une orange. On raconte que les vendeurs dans les bistrots trouvèrent au début la forme gênante pour stocker les bouteilles mais leur avis changea avec le succès de cette boisson.

Jean-Claude Beton cherche par la suite un moyen de distribuer l’Orangina en France métropolitaine. Arrivé en France en 1962 à la suite des accords d’Évian, il fait fabriquer l’Orangina à Vitrolles. Prochaine étape ? Distribuer l’Orangina dans des pays étrangers autres que la France ou les pays d’Afrique francophone. Cette entreprise est rachetée par Pernod-Ricard International en 1984. Le groupe Orangina Schweppes emploie aujourd’hui 2 500 salariés, dont 600 en France. En 2012, le groupe a fait un chiffre d’affaires de 1,2 milliard d’euros. 

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de