— fizkes / Shutterstock.com

Que celui ou celle qui n’a jamais maintenu ouvert plusieurs onglets dans son navigateur internet lève la main. En effet, on a tous déjà eu cette expérience de vouloir ou de devoir ouvrir plusieurs onglets à la fois sur notre navigateur internet, que cela soit pour glaner des informations de sources différentes, ne pas passer à côté d’un ou de plusieurs contenus intéressants, etc.

Des onglets censés être consultés ultérieurement mais qui deviennent envahissants

Que cela soit dans le cadre de nos études, de notre travail ou juste pour nous détendre, nous sommes nombreux à avoir déjà été confrontés à ce genre de situations. Mais des recherches scientifiques révèlent que cette habitude pourrait nous porter préjudice.

Une nouvelle étude, présentée lors de la conférence de l’Association for Computing Machinery’s Conference on Human Factors in Computing Systems 2021, a effectivement révélé que de nombreuses personnes naviguent sur internet en trimballant d’innombrables onglets ouverts dans l’optique de les consulter plus tard. Toutefois, cette surcharge d’onglets n’engendrerait généralement que du stress, de la distraction, de la honte et un sentiment de débordement.

Des chercheurs ont mené plusieurs enquêtes et entretiens auprès de 103 participants. Ils ont constaté que la majorité du groupe avait l’impression de ne pouvoir fermer aucun onglet par peur de perdre des informations importantes qui ont été rassemblées en beaucoup de temps et avec beaucoup d’efforts.

Pour 30 % des participants, cette peur était si grande qu’ils ont déclaré avoir un « problème de thésaurisation des onglets », rapporte Science Alert. Une étude similaire menée au Japon en 2019 a également révélé que plus de la moitié des participants considéraient la pluralité des onglets comme un problème.

― Foxy burrow / Shutterstock.com

Une surcharge d’onglets motivée par la peur de perdre des informations importantes

Pour les chercheurs, le problème peut se résumer en deux volontés opposées. D’un côté, certaines personnes se sentiraient obligées de fermer leurs onglets pour pouvoir se concentrer ou encore pour sauvegarder leur batterie. De l’autre, il y a ceux qui ne peuvent se résoudre à fermer des onglets par peur de perdre des informations ou ne pas pouvoir finir des tâches. Selon Aniket Kittur, qui étudie la cognition humaine à l’université Carnegie Mellon, « les gens craignaient que si que quelque chose était hors de vue, il disparaisse. La peur de cet effet de trou noir est si forte qu’elle a obligé les gens à garder les onglets ouverts alors même que leur nombre devenait ingérable. »

Les scientifiques ont ajouté dans leur étude que « c’est la peur de rater quelque chose d’important ou quelque chose qui mènera à l’illumination, à plus de connaissances, ou quelque chose qui vous aidera à trouver un emploi ». Pourtant, 28 % des participants ont confié qu’ils avaient du mal à trouver les onglets dont ils avaient réellement besoin dans le désordre. Un quart des participants ont également déclaré que cette surcharge d’onglets a même fini par casser leur ordinateur.

― Undrey / Shutterstock.com

Skeema : une extension en phase de tests pour résoudre le problème de surcharge d’onglets

D’après les chercheurs, quelques extensions de navigateur pourraient aider les internautes à mieux organiser leurs onglets et à gérer leurs tâches. En utilisant les données de ces entretiens et en discutant avec 7 autres personnes sur les moyens de résoudre ce problème de surcharge d’onglets, les chercheurs ont créé une extension dénommée Skeema. Cette extension utilise l’apprentissage automatique pour aider les utilisateurs à organiser, hiérarchiser et basculer entre les onglets. Toutefois, elle n’est pour le moment disponible que sur invitation. Néanmoins, en testant cette extension, les participants ont déclaré être plus concentrés et moins stressés dans leur navigation en ligne.

En tout cas, pour l’informaticien Joseph Chee Chang, de l’université Carnegie, « après 20 ans de peu d’innovation, Skeema est un premier pas vers l’amélioration du fonctionnement des onglets pour les utilisateurs ».

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de