Financée à 80 % par des donateurs privés, la neutralité de l’OMS est remise en cause

Si en 1970, l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) était financé à 80 % par les états membres et à 20 % par les donateurs privés, ce ratio est aujourd’hui inversé. Un ratio qui questionne la neutralité de cette institution et sa capacité à remplir son objectif premier d’amener tous les peuples du monde au niveau de santé le plus élevé possible.

Et si le conseil de sécurité était financé par le lobby des armes ? Aberrant et pourtant, c’est ce même rapport qu’entretiennent l’OMS et les grands laboratoires pharmaceutiques. La fondation Bill et Melinda Gates, connue pour être un grand promotrice des OGM est l’une des plus grandes donatrices de l’organisation, et comme le dit Margaret Chan, directrice de l’OMS de 2007 à 2017 « Les pratiques financières actuelles font de l’OMS une organisation fondée sur les ressources et non sur les résultats. L’argent dicte ce qui est accompli. »

Également souvent critiquée pour sa lenteur à réagir dans des situations d’épidémies, l’organisation est de plus en plus remise en cause. Ce reportage produit par Arte questionne ses financements, sa neutralité et sa capacité à remplir son rôle.

 

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux