— Look Studio / Shutterstock.com

Des expériences menées par des chercheurs israéliens ont récemment montré que les personnes ayant des odeurs corporelles similaires étaient davantage susceptibles d’accrocher immédiatement et de devenir amies.

Des expériences révélatrices

Lorsque nous rencontrons quelqu’un pour la première fois, il arrive que nous ressentions une étrange proximité. De précédentes recherches ayant montré que les humains avaient tendance à se « flairer inconsciemment » (en portant par exemple la main à leur nez après s’être serré la main), Inbal Ravreby et ses collègues de l’Institut Weizmann se sont demandé si un tel phénomène était lié à notre odeur corporelle.

Dans le cadre de travaux publiés dans la revue Science Advances, les scientifiques ont recruté 20 binômes d’amis de même sexe (50 % d’hommes et 50 % de femmes), ayant déclaré avoir sympathisé dès leur première rencontre.

Dispositif capable de distinguer les différents composants chimiques des odeurs, un nez électronique a été utilisé pour analyser les t-shirts portés par chacun des participants. L’appareil a révélé des odeurs corporelles davantage similaires chez les binômes d’amis avérés que chez ceux qui avaient été formés aléatoirement en mélangeant les participants. Ce qu’a confirmé une expérience ultérieure au cours de laquelle un groupe indépendant de 25 sujets a été invité à sentir ces mêmes textiles.

― Asier Romero / Shutterstock.com

L’équipe a ensuite recruté 17 personnes ne s’étant jamais rencontrées auparavant et utilisé le nez électronique pour analyser leurs odeurs corporelles. Les sujets ont été invités à jouer à tour de rôle à un jeu avec d’autres participants du même sexe, sans possibilité de communiquer verbalement. À l’issue de celui-ci, les paires possédant des profils similaires en matière d’odeur étaient davantage susceptibles d’indiquer avoir ressenti une proximité durant leurs parties.

« D’autres mammifères utilisent également l’odorat pour décider qui est ami ou ennemi »

« Des travaux antérieurs ayant montré que nous avions tendance à devenir amis avec des personnes de même âge, origine ethnique, niveau d’études, religion, apparence physique, personnalité et valeurs, ces résultats sont assez logiques », estime Ravreby. « Sachant que d’autres mammifères utilisent également l’odorat pour décider qui est ami ou ennemi, comme les chiens qui se reniflent mutuellement le derrière lorsqu’ils se rencontrent dans un parc. »

En ce qui concerne les relations amoureuses, il semble que les personnes hétérosexuelles soient au contraire attirées par les membres du sexe opposé ayant une odeur différente de la leur. Une étude avait ainsi suggéré que les femmes étaient davantage attirées par les hommes possédant une odeur corporelle liée à un profil immunitaire différent, susceptible d’engendrer une progéniture à la santé plus robuste.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments