souris-obese
© Thayumanavan Lab, UMass Amherst

L’obésité est un problème de santé publique qui touche plus de 100 millions de personnes aux États-Unis. Elle est associée à des troubles métaboliques comme le diabète de type 2 et à des complications cardiovasculaires. Des scientifiques, notamment ceux de l’université du Massachusetts, ont mis au point un médicament révolutionnaire qui offre une perte complète de poids, sans causer le moindre effet secondaire. Cette avancée est le fruit d’une approche innovante qui cible exclusivement le foie, un organe clé dans la régulation du métabolisme. 

Un gel qui transporte une hormone thyroïdienne

Des études précédentes ont montré que les thyromimétiques, ou médicaments qui imitent l’hormone thyroïdienne naturelle, se sont révélés prometteurs dans le traitement des maladies métaboliques telles que le diabète de type 2 et l’obésité. Cette hormone régule le métabolisme du corps et favorise la combustion des graisses. Cependant, elle ne peut pas être utilisée directement comme médicament, car elle aurait des effets indésirables sur d’autres organes que le foie.

Les chercheurs ont donc conçu un gel nanométrique, nommé IntelliGel, qui encapsule le thyromimétique et le protège de la dégradation dans le sang. Selon S. Thai Thayumanavan, co-auteur de l’étude, ils ont été conçus sur mesure pour être administrés vers les cellules du foie, appelées hépatocytes. 

Une fois dans le foie, le gel est décomposé par une enzyme, le glutathion, qui libère le thyromimétique. Celui-ci se fixe alors sur un récepteur spécifique des hépatocytes, le récepteur bêta de l’hormone thyroïdienne, et déclenche une cascade de réactions biochimiques.

obésité

Une perte de poids et une amélioration du profil lipidique

Dans le cadre de la dernière étude publiée récemment dans la revue PNAS Nexus, les chercheurs ont testé leur traitement sur des souris qui ont été nourries pendant 10 semaines avec un régime riche en graisses, en sucre et en cholestérol, ce qui a entraîné un doublement de leur poids. Un groupe témoin de souris a reçu une alimentation normale. 

Les souris obèses ont reçu une injection quotidienne du thyromimétique qui était emballé dans du nanogel. Bien que le régime riche en graisses des souris ait persisté, les chercheurs ont découvert qu’après cinq semaines de traitement, les souris avaient retrouvé un poids normal.

Leur taux de cholestérol a également diminué et leur inflammation du foie a disparu. Les chercheurs ont expliqué que le traitement active la voie du transport inverse du cholestérol, qui élimine l’excès de cholestérol du sang vers le foie, où il est transformé en acides biliaires. Les chercheurs pensent que l’activation de l’oxydation des graisses et une augmentation du taux métabolique sont à l’origine de la perte de poids, mais il faut faire plus de travail pour prouver ce point.

obésité

Un potentiel médicament pour les humains

Les chercheurs ont souligné que leur traitement n’a pas provoqué d’effets secondaires chez les souris, contrairement aux hormones thyroïdiennes naturelles ou synthétiques qui peuvent causer des problèmes cardiaques. Ils ont également indiqué que leur gel peut être adapté pour transporter d’autres types de molécules, comme des protéines ou des anticorps.

Ils ont précisé que leur étude n’est qu’une première étape vers le développement d’un médicament pour les humains. Il faudra encore réaliser des tests précliniques et cliniques pour confirmer l’efficacité et l’innocuité du traitement chez l’Homme.

Le traitement pourrait représenter une nouvelle option thérapeutique pour les personnes souffrant d’obésité ou d’autres maladies métaboliques, en complément d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique régulière.

S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Julien
Julien
6 mois

Le glutathion n’est pas une enzyme…