neandertal
— Petr Student / Shutterstock.com

L’évolution humaine suscite toujours de nombreuses interrogations. Parmi elles, il y a la question de savoir comment sont morts les Néandertaliens ? Récemment, de nouvelles informations découvertes par les chercheurs semblent indiquer qu’Homo sapiens aurait pu causer l’extinction des Néandertaliens. Plus intrigant encore, le premier aurait causé la perte du second à travers le sexe.

L’extinction serait liée au processus d’hybridation

Il y a environ 600 000 ans, Homo sapiens et les Néandertaliens auraient vécu dans des parties différentes du globe terrestre. Les premiers auraient évolué en Afrique tandis que les seconds se trouvaient en Eurasie. Des fossiles appartenant à l’Homme de Néandertal auraient d’ailleurs été découverts dans le sud de la Sibérie et dans toute l’Asie et l’Europe.

Cependant, une nouvelle étude indique qu’Homo sapiens aurait pu causer l’extinction des Néandertaliens via leur accouplement. Plus précisément, le croisement entre ces deux primates aurait fait diminuer le nombre de Néandertaliens, jusqu’à causer leur extinction. Le professeur Chris Stringer, qui est responsable de la recherche sur l’évolution humaine, explique que « cela peut être dû au processus d’hybridation lui-même car certaines espèces ne peuvent produire une progéniture que dans certaines directions ».

D’après ce chercheur, « le manque d’ADN mitochondrial (…) a été suggéré comme preuve que seuls les Néandertaliens mâles et les Homo sapiens femelles pouvaient s’accoupler, mais il existe également des preuves que les hybrides mâles peuvent avoir été moins fertiles que les femelles ».

Les Néandertaliens se reproduisaient ainsi moins entre eux. Pourtant, ils étaient déjà dispersés en de petits groupes à cause de l’environnement. De plus, l’hybridation en dehors des groupes familiaux néandertaliens aurait pu contribuer au déclin de l’espèce.

neandertal
— Gorodenkoff / Shutterstock.com

Beaucoup de zones d’ombre restent à éclairer

Cependant, les chercheurs ignorent pour le moment si Homo sapiens est la progéniture directe d’un seul groupe d’hominidés africains préhistoriques ou le produit d’un mélange génétique avec d’autres populations dispersées sur le continent. Les discussions scientifiques sur le métissage des primates se feraient encore rares pour le moment.

La génétique a néanmoins appris aux scientifiques qu’Homo sapiens a commencé à s’aventurer hors de l’Afrique il y a 250 000 ans environ. Mais plusieurs points restent flous comme l’apparence et le comportement des Néandertaliens ou encore la manière dont se sont faites les interactions entre les Néandertaliens et Homo sapiens.

En tout cas, ces interactions auraient abouti à une reproduction entre les deux espèces. Ce métissage pourrait avoir résulté d’une fréquentation mutuelle ou encore d’interactions plus violentes. Cette hypothèse reste néanmoins à étudier plus en profondeur et à confirmer.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments