― VanderWolf Images / Shutterstock.com

La NASA ne s’occupe pas uniquement du programme spatial américain, mais également des recherches aéronautiques pour améliorer les matériels volants civils et militaires. L’agence a effectué une série d’essais de vol avec les avions eVTOL, des taxis aériens conçus par Joby Aviation. Les essais s’inscrivent dans la campagne nationale de mobilité aérienne avancée (AAM) de l’agence spatiale.

Diminuer la pollution sonore

La NASA teste un prototype de « taxi aérien » électrique. Les nouveaux essais ont été effectués du 30 août au 10 septembre dernier près de Big Sur, en Californie. Ceux-ci permettront à l’agence spatiale américaine de collecter des données sur les mouvements de l’aéronef afin d’évaluer sa viabilité. Cette fois-ci, les ingénieurs se sont particulièrement penchés sur le bruit généré par l’engin. Il s’agit d’un paramètre important, étant donné que le bruit des premiers prototypes de voitures volantes à turbines ou à réacteurs était un frein au développement des transports aériens en ville.

De son côté, l’avion eVTOL a été conçu pour émettre le moins de bruit possible, afin qu’il puisse être déployé dans les zones urbaines sans déranger les habitants. Le profil sonore de ce dernier sera comparé à ceux des hélicoptères et autres véhicules à essence. Cela contribuera à établir les bases d’une future réglementation sur l’utilisation des véhicules volants en ville.

Un déploiement en 2024 

L’eVTOL de la compagnie Joby est un aéronef à décollage et à atterrissage verticaux. Equipé de six hélices/rotors, il est capable de décoller de la même façon qu’un hélicoptère et de voler comme un avion. En juillet dernier, l’engin à propulsion électrique avait réalisé un vol record de 248 kilomètres avec une seule charge. « Ces scénarios d’essai permettront d’identifier les lacunes des normes actuelles afin d’aider l’industrie à progresser dans l’intégration des véhicules AAM dans l’espace aérien », a expliqué Davis Hackenberg, responsable de l’intégration de la mission AAM de la NASA.

La NASA prévoit d’effectuer d’autres tests connus sous le nom de NC-1 en 2022. L’agence spatiale américaine confrontera notamment ses avions eVTOL à des schémas et des scénarios de vol plus réalistes. Elle espère ainsi obtenir la certification de la Federal Aviation Administration (FAA), pour pouvoir lancer son premier service de taxi aérien en 2024.

Les experts pensent que cela ne se produira probablement pas dans les cinq années à venir. Ainsi, il faudra sans doute attendre plusieurs années avant de pouvoir monter dans l’un des taxis volants de l’agence spatiale.

COMMENTEZ

connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de