glacier-Malaspina
— © Wanmei Liang/Landsat/NASA Earth Observatory

Une récente publication de la NASA offre un regard neuf sur le glacier Malaspina, le plus grand glacier d’Amérique du Nord. Grâce à une image satellite en fausses couleurs saisissante, des découvertes inattendues ont été mises en lumière, révélant des aspects cachés de ce géant de glace.

Capturée le 27 octobre par le satellite Landsat 9, une initiative conjointe de la NASA et de l’U.S. Geological Survey, l’image a été publiée le 25 novembre par l’observatoire de la Terre de la NASA. Elle se distingue par ses couleurs vibrantes en fausses couleurs, où chaque teinte détaille un aspect différent du glacier : jaune et orange pour la glace, rouge pour l’eau, bleu pour la terre et vert pour la végétation. Les motifs ondulés sur la glace représentent des moraines, constituées de terre, de roches et de débris.

Le glacier Malaspina, étendu sur environ 4 350 km² dans le parc national de Wrangell-St. Elias, est le plus grand glacier de piémont du monde et le plus grand glacier d’Amérique du Nord. Connu aussi sous le nom de Sít’ Tlein dans la langue tlingit des peuples autochtones, ce glacier est nourri par les glaciers Seward et Agassiz, provenant des montagnes Saint-Elias visibles sur l’image. 

Une étude récente, publiée dans le Journal of Geophysical Research : Earth Surface, a révélé que le volume de glace du Malaspina avait été précédemment surestimé d’environ 30 %. Mais, une fonte totale de ce glacier pourrait entraîner une hausse du niveau de la mer de 1,4 mm. 

Parmi les découvertes notables, une lagune d’eau salée cachée, plus chaude que prévu à cause de sa forte salinité, pourrait accélérer la fonte de la glace. Les scientifiques ont également révélé l’existence de canaux d’eau sous-glaciaire s’étendant jusqu’à 35 kilomètres sous le glacier. Ces canaux pourraient avoir une influence sur l’accélération du recul du glacier.

S’abonner
Notifier de
guest

0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments