Pixabay

Trois vagins 

C’est le cas des kangourous, par exemple. Leur système de reproduction est des plus originaux : au total, la femelle kangourou possède trois vagins et deux utérus

Les spermatozoïdes du mâle se rendent alors dans l’utérus via les vagins situés sur les côtés. Ensuite, lors de l’accouchement, la larve (l’enfant) sort par le vagin du milieu. Le vagin du milieu, confiné entre deux autres, est très étroit et ne laisse passer qu’un volume de petite taille. Cet élément explique pourquoi le développement du kangourou enfant doit se poursuivre pendant au moins 235 jours dans la poche de sa mère !

Pendant que le kangourou de quelques mois va téter dans la poche de sa mère, une larve, que ce soit son frère ou sa sœur, va également se développer dans la poche, accrochée à un téton. Dans l’utérus, en même temps, est retenu un autre kangourou, sous forme de larve, qui attend patiemment qu’un téton soit libéré pour prendre sa place…

À noter que le kangourou mâle possède, lui, un double pénis : il se sépare en deux colonnes indépendantes. Et ses testicules sont, eux, au-dessus, pour plus de mobilité… L’anatomie des kangourous est vraiment exceptionnelle.

S’abonner
Notifier de
guest
1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
michel
michel
3 jours

c de la merde !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!