Vous avez peut-être déjà entendu parler du loch Ness ? Il s’agit d’un lac d’eau douce situé dans les Highlands, en Écosse. Mais peut-être que vous connaissez ce lac en raison du monstre qui est réputé pour habiter au fond de cette eau, du moins à en croire les légendes. On parle, bien sûr, du fameux monstre du loch Ness, surnommé « Nessie ».

Qui est Nessie ?

Nessie serait une créature lacustre légendaire qui vit dans le loch Ness, un lac situé en Écosse. Il ressemblerait à un serpent de mer ou à un plésiosaure et sa légende se raconte depuis le début des années 1930 lorsque plusieurs personnes affirment avoir vu, photographié ou même filmé un monstre au cou gigantesque dans le lac.

Un récit hagiographique dénommé la Vita Columbae raconte qu’en l’an 565, un moine irlandais, appelé saint Colomba, a sauvé un de ses disciples d’une mort certaine alors qu’il tentait de traverser le lac à la nage pour ramener une barque échouée. Cependant, un énorme monstre serait brusquement apparu à la surface de l’eau et aurait fondu sur le malheureux « avec des grands rugissements et la gueule ouverte ». Saint Colomba aurait alors fait le signe de la croix et invoqué la puissance de Dieu, ordonnant au monstre de ne pas toucher à l’homme, ce qu’aurait fait Nessie, ou « an Niseag » dans son nom celte.

— Alinute Silzeviciute / Shutterstock.com

Que disent les témoignages ?

Jusqu’à ce jour, les scientifiques ont démontré que les allégations sur l’existence du monstre du loch Ness, que cela soit par le biais de photographies ou autres, se sont révélées fausses. Un cryptozoologiste du nom de Rupert Gould a particulièrement tenté de déterminer si Nessie existait ou non en 1934. Il a même publié un livre intitulé The Loch Ness Monster and Others.

Un médecin dénommé M. D. Mackenzie a envoyé une lettre à Gould qui contenait une observation faite un demi-siècle plus tôt. Plus tard, en 1933, un voyageur du nom de George Spicer a rédigé un rapport attestant qu’il avait vu « un dragon ou un animal préhistorique ». En avril 1933, une certaine Aldie Mackay détaille sa rencontre avec un « monstre », une description qui apparaîtra dans un article d’Alex Campell dont un extrait a été imprimé en 2017 dans The Inverness Courier.

Elle affirme ainsi avoir vu une créature, dont le corps ressemblait à celui d’une baleine, plonger pendant une minute entière dans l’eau qui tombait en cascade et bouillonnait comme un chaudron mijotant. La bête aurait disparu dans une masse bouillante d’écume.

Et que dit la science ?

Etant donné l’effervescence autour du monstre du loch Ness, des scientifiques s’y sont intéressés et ont voulu démêler le mystère. ScienceAlert nous apprend que des recherches à l’aide de sonars n’ont montré aucun animal correspondant à la description de Nessie et aucune trace de matériel physique, comme des dents ou des os, ne permet également d’affirmer son existence.

Les photographies du monstre se sont également révélées être des contrefaçons dont la plus célèbre est la « photo du chirurgien », une photographie du monstre du loch Ness publiée dans le Daily Mail en 1934 mais qui s’est avérée être un canular issu d’un sous-marin en jouet avec une tête et un cou fabriqués. Apparemment, le journaliste avait voulu profiter de l’engouement autour de Nessie pour gagner en notoriété.

En tout cas, en absence de preuves, les scientifiques n’écartent pas l’hypothèse que les personnes affirmant avoir vu le monstre aient juste été induites en erreur par des phénomènes naturels ou par leur exposition à la sensibilisation croissante du public aux dinosaures et autres reptiles marins. Ainsi, sauf preuve du contraire, Nessie appartient aux légendes et à l’imaginaire collectif.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de