monstre du loch ness

Depuis des siècles, une légende persiste dans les profondeurs sombres du loch Ness, en Écosse. Le monstre du loch Ness, ou « Nessie » comme on l’appelle affectueusement, continue d’intriguer et de fasciner les esprits curieux du monde entier. Cependant, est-il possible que ce fameux monstre soit en réalité une simple anguille ?

Plusieurs enquêtes sur le monstre

La première observation documentée du monstre du loch Ness remonte à 1933. Depuis lors, de nombreux témoignages similaires ont émergé, alimentant les spéculations sur cette créature. Au fil des années, de nombreuses expéditions scientifiques ont été lancées pour découvrir l’existence réelle du monstre du loch Ness. Des sonars sophistiqués, des caméras sous-marines et des technologies de pointe ont été utilisés pour scanner les profondeurs du lac, dans l’espoir de capturer des images ou des enregistrements de Nessie.

Certaines de ces expéditions ont révélé des images et des enregistrements sonores intrigants, mais qui n’ont pas pu être identifiés clairement. Ces éléments ne pouvaient clairement pas prouver l’existence du monstre. Plusieurs théories ont toutefois été avancées pour expliquer son existence. L’une d’entre elles suggère qu’il s’agit tout simplement d’une anguille géante.

anguille
© GerardM / Wikimedia Commons

Une anguille géante ?

Des recherches menées il y a de nombreuses années a conduit les biologistes à croire que le loch Ness n’abritait pas les grandes anguilles européennes. Cependant, dans le cadre d’une étude environnementale datant de 2018, les scientifiques ont détecté une grande quantité d’ADN d’anguilles dans le loch. Ceux-ci ont alors suggéré que des anguilles géantes pouvaient finalement habiter le lac.

Mais encore une fois, des recherches tendent à montrer que la théorie de l’anguille est fausse. Floe Foxon, chercheur à la Folk Zoology Society, a essayé de prédire la probabilité de trouver des anguilles aussi grandes que le monstre du loch Ness en analysant les données fournies sur le prétendu monstre.

Dans son étude, il a conclu que les chances de rencontrer une anguille mesurant un mètre de long dans le loch Ness est d’environ 1 sur 50 000. En outre, la probabilité de trouver des anguilles plus grandes dans le point d’eau est pratiquement nulle. Il est ainsi fort probable que Nessie ne soit pas une simple anguille géante.

Par ailleurs, voici 10 légendes qui ont finalement une explication logique.

S’abonner
Notifier de
guest

1 Commentaire
Le plus populaire
plus récent plus ancien
Inline Feedbacks
View all comments
Patrick
Patrick
6 mois

Et ci ma tante en avais une, ce serait mon Oncle.