Mongolarachne Jurassica
© Paul A. Selden / Wikimedia Commons

Les chercheurs détiennent les fossiles de deux araignées géantes qui s’étaient éteintes au cours de la période du Jurassique, qui correspond à la deuxième époque géologique du Mésozoïque. La nouvelle espèce a été nommée Mongolarachne jurassica. La femelle a été décrite en 2011 et le mâle en 2013.

Deux spécimens découverts en Chine

Arachnophobes s’abstenir, nous allons vous présenter les araignées géantes du Jurassique qui ont existé il y a 165 millions d’années.

La femelle a été découverte en 2005 sur le site fossilifère de Daohugou, en Mongolie-Intérieure, une région autonome de la Chine. Ses pattes mesurent jusqu’à 15 centimètres de long, rapporte Futura-Sciences. En raison de ses similitudes morphologiques avec les spécimens de la famille des Nephilidae, elle a été baptisée Nephila jurassica en 2011. Il s’agit de la plus grande araignée fossile jamais découverte.

Deux ans plus tard, en 2013, le fossile d’un second spécimen a été découvert non loin du lieu de la première découverte. Il s’agissait cette fois-ci d’un mâle. Ce dernier fait une longueur de 16,54 cm pour une largeur de 5,05 cm. Son corps fait seulement 1,62 cm de long. L’araignée doit donc sa taille à la longueur de ses pattes. Elles mesurent jusqu’à 5,82 cm de long.

Après une comparaison de la morphologie et de la taille des deux araignées, les scientifiques ont conclu qu’elles étaient de la même espèce.

© Frank Starmer / Flickr

Une nouvelle famille

Chez les néphiles actuelles, les mâles sont moins longs que les femelles. De plus, les chélicères – des appendices proches de la bouche – que l’on peut distinguer sur les fossiles sont plus primitifs que ceux des néphiles. Les scientifiques ont ainsi estimé que les araignées géantes appartenaient à une tout autre espèce d’arachnides.

Les araignées découvertes semblent être plus proches des Deinopoidea – un groupe d’araignées aranéomorphes cribellées – que des néphiles. Cependant, ils ne peuvent être classés dans aucun groupe connu. Ainsi, les scientifiques ont décidé de créer une nouvelle famille nommée Mongolarachnidae et un nouveau genre nommé Mongolarachne.

Désormais, les araignées géantes découvertes sur le site fossilifère de Daohugou se nomment Mongolarachne jurassica. À ce jour, ce sont les plus grands fossiles d’araignées jamais découverts par les scientifiques.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments