“La Porte de l’Enfer” au Turkménistan

Son surnom fait froid dans le dos, et pour cause. Ce champ de gaz naturel se situe à Darvaza au Turkménistan. Darvaza signifie justement porte. C’est une des plus grandes réserves de gaz au monde, et le plus étonnant est que ce gaz brûle en permanence. Ce sont les scientifiques soviétiques qui l’ont allumé en 1971 et, avec le gaz qui s’y accumule, il ne s’est jamais éteint. La zone sent d’ailleurs le soufre à des kilomètres à la ronde.

Le champ a une superficie de 5350 mètres carrés, ce qui est l’équivalent d’un terrain de football américain. Sa taille, ses flammes et son surnom en font un des sites les plus attractifs pour les touristes du pays, mais il faut prendre ses précautions si l’on veut s’en rapprocher…

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de