Une étude menée par des scientifiques a démontré que la Méditerranée se réchauffe plus vite que le reste du monde. Les conséquences risquent d’être désastreuses pour les 500 millions d’habitants qui peuplent cette région.

20 % plus rapide que dans le reste du monde

La Méditerranée est menacée « à un rythme plus rapide que nous ne le pensions » déclare Nasser Kamel, le secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée. En effet, le bassin méditerranéen est particulièrement touché par le réchauffement climatique avec une augmentation des températures supérieure de 20 % par rapport aux autres lieux dans le monde. C’est ce que révèle un réseau de plus de 600 scientifiques regroupés au sein du MedEcc (un réseau d’experts méditerranéens sur les changements climatiques et environnementaux) dans un rapport qu’ils ont présenté jeudi à Barcelone.

Le rapport révèle que « la température augmentera de 2,2 °C d’ici 2040, voire de 3,8 °C dans certaines régions d’ici 2100 ». De plus, la température de cette région a augmenté de 1,5 °C depuis le début de l’ère préindustrielle, contre 1,1 °C en moyenne dans le monde.

La Méditerranée est donc bien l’un des lieux du monde les plus touchés par les changements climatiques et les conséquences pourraient être terribles pour les 500 millions d’habitants de cette région.

— Anastasiia Cherepanova / Shutterstock.com

250 millions de personnes « pauvres en eau » en 2040

Les conséquences du réchauffement climatique sur le bassin méditerranéen seraient terribles pour les habitants. Les récoltes pourraient être affectées par les vagues de chaleur et les sécheresses. Cette hausse des températures provoquera également « une réduction des précipitations dans les décennies à venir ».

De plus, la pêche pourrait aussi être affectée par la surexploitation et la disparition de certaines espèces animales : « Les scénarios les plus pessimistes projettent que plus de 20 % des poissons et invertébrés exploités actuellement dans l’est de la Méditerranée vont disparaître de la région entre 2040 et 2059. »

Le rapport des scientifiques révèle aussi que « la population considérée comme pauvre en eau devrait passer de 180 millions en 2013 à plus de 250 millions dans les 20 prochaines années ». Comment continuer à donner à boire et à manger à la population alors que les récoltes sont menacées et que le nombre d’habitants continue
d’augmenter ?

— PXhere

Le niveau de l’eau

Les chercheurs constatent par ailleurs que le niveau des eaux en Méditerranée augmente de plus en plus vite. 0,7 mm par an entre 1945 et 1970, 1,1 mm par an entre 1970 et 2006, et 3 mm par an depuis 2006 : « D’ici 2050, sur les 20 villes du monde qui subiront les plus importants dommages annuels dus à l’élévation du niveau des eaux, la moitié seront situées en Méditerranée », expliquent les scientifiques.

Pensez-vous que nous pourrions un jour agir efficacement contre les conséquences du réchauffement climatique ?

COMMENTEZ
2

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
2 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
Christina Nilssonroquet Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
roquet
Invité
roquet

Je pense que la mer méditerranée se porterai nettement mieux si toutes les usines de production de glyphosate cessaient leurs activités, car ces usines rejettent des métaux lourds et de l’acide de glyphosate par tonnes tout les jours à l’état brut dans la mer…….

Christina Nilsson
Membre
Christina Nilsson

Allez sur CLIQUER – excellent site de rencontres pour adultes avec système de recherche intelligent pour trouver un partenaire pour avoir des relations sexuelles jbhveuhj