Mémoires de guerre : les archives bouleversantes d’un poilu sont accessibles gratuitement en ligne

Des documents exceptionnels provenant des archives personnelles de Maurice Genevoix sont désormais mis à disposition pour les plus curieux d’entre vous. C’est en tout cas le souhait de l’association Je me souviens de Ceux de 14, et de la Famille Genevoix. Préserver et transmettre la mémoire des combattants de la Grande Guerre, c’est aussi rendre audible la défunte voix de l’ancien poilu Maurice Genevoix. Vous pouvez ainsi découvrir des extraits du carnet de guerre de ce dernier, des photographies et des dessins de l’écrivain.

 

Un histoire riche

Pour ceux qui ne connaissent ce célèbre personne de l’histoire Contemporaine française, voici une courte introduction. Maurice Genevoix naît le 29 novembre à Decize et meurt en 1980 en Espagne. Au cours de sa vie, ce grand monsieur va produire une masse écrite conséquente et de qualité. C’est un écrivain, poète et ancien combattant français. Ses oeuvres prennent souvent comme thème majeur la relation entre l’homme, la mort et/ou la nature.

Animé par une volonté de témoigner, malgré les énormes blessures qu’il subit en 1915, il écrit jusqu’à ses derniers jours. Bien plus qu’un simple auteur de guerre, il s’essaye avec succès aux livres régionalistes, de voyageur, et les romans-poèmes. Avec un style de mot sûr et simple, où il relate les faits d’histoire dans une exactitude objective, c’est au total plus de 56 ouvrages qui seront publiés en son nom.

Crédit : Pixabay

 

Une vie marquée par la guerre

Ceux de 14, c’est aussi le nom d’une de ses publications. Livre hautement important pour faire état du choc subit par la génération ayant combattu durant la Première Guerre mondiale, il livre des témoignages poignants et stupéfiants. La perte de son meilleur ami, mort quelques mois avant ses blessures en 1915, l’impact énormément. Il a vécu ce “vide glacial” syndrome que beaucoup de poilus expérimentaient, quand vos compagnons de vie, de combat meurent et vous laissent de plus en plus seul.

Au cours de la Grande Guerre, il est mobilisé en 1914, sert comme sous lieutenant dans le 106e régiment d’infanterie. Il participe notamment à la bataille de la Marne et à la marche sur Verdun. En 1915, il est grièvement blessé dans des combats à Rupt-en-Woëvre près de la colline d’Eparges. Soigné durant 7 mois, il gardera des séquelles à vie, et est réformé à 70 % d’invalidité, perd l’usage de sa main gauche.

Crédit : Pixabay

 

Un travail de mémoire

Aujourd’hui, plus aucun poilu ne vie pour témoigner de vive voix. Lazare Ponticelli, mort en 2008 à 110 ans, était le dernier poilu français. En France, le 11 novembre, le souvenir des “Poilus” se fait sous le terme de “Bleuet de France”, en hommage à l’uniforme bleu que portait les soldats français. L’armistice de 1918 signant la fin de la Première Guerre mondiale se déroule, comme vous le savez tous, un 11 novembre. En cette date hommage, nous vous proposons de vous plonger dans ces archives concernant Maurice Genevoix, figure emblématique et symbole des poilus.

En suivant ce lien, vous pourrez découvrir ces clichés exceptionnels, retravaillés pour une qualité sans précédent. Vous aurez ses notes, ses illustrations, des portraits de sa personne.. Tant d’éléments qui sont désormais vieux de plus de 100 ans ! Alors n’hésitez pas à vous plonger au coeur de l’Histoire.

Dans un climat ou les politiques semblent insister sur l’aspect identitaire de la France et de sa population, le président français a en tout cas pris une décision de mémoire à l’égard de l’ancien poilu. Maurice Genevoix entrera au Panthéon en 2019, sur demande du président Emmanuel Macron.

Crédit : Pixabay

Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux