― Alex Kalb / Shutterstock.com

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les Mac ne sont pas à l’abri des malware et virus informatiques. Les chercheurs de Red Canary alertent qu’un malware nommé « Silver Sparrow » s’est infiltré dans 30 000 Mac répartis dans 153 pays du monde. Pour l’instant, il n’a fait aucun dégât, mais risque de devenir dangereux à tout instant.

Un mystérieux malware qui a la capacité de s’autodétruire a infecté 30 000 Mac et les experts ne savent toujours pas à quoi il sert : « Selon les données fournies par Malwarebytes, Silver Sparrow avait infecté 29 139 terminaux macOS dans 153 pays au 17 février, y compris des volumes élevés de détection aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en France et en Allemagne », a indiqué Tony Lambert de Red Canary la semaine dernière. Le malware serait distribué dans des publicités malveillantes, dans des applications piratées ou encore dans de fausses mises à jour.

Les chercheurs en sécurité indiquent que le but de ce malware est pour l’instant inconnu. Une fois qu’il infecte un ordinateur, il se met à contacter un serveur distant toutes les heures pour savoir s’il doit exécuter de nouvelles commandes. S’il n’a encore reçu aucune commande, sa présence dans les Mac ne présage rien de bon. Il présenterait notamment de graves risques potentiels pour les appareils.

De son côté, Apple a pris des mesures pour bloquer la diffusion du malware. Réputé inviolable, le nouveau processeur M1 d’Apple est pourtant resté vulnérable face à ce virus. Actuellement, ce dernier ne peut ainsi plus infecter d’autres appareils. Les utilisateurs doivent toutefois procéder à une analyse antivirus pour vérifier si leur Mac ne fait pas partie des 30 000 PC déjà infectés.

COMMENTEZ

avatar
  S’abonner  
Notifier de