— Evgeny Atamanenko / Shutterstock.com

Pour de nombreux parents, le moment du coucher est une véritable épreuve du feu. Entre l’enfant qui refuse de fermer l’œil et les parents morts de fatigue, beaucoup se demandent comment faire pour que leurs enfants prennent de bonnes habitudes de sommeil et aillent au lit sans faire plus d’histoire. Heureusement, deux spécialistes peuvent répondre à cette question.

Il s’agit de Lynelle Schneeberg, psychologue à l’université de médecine de Yale et auteure du livre Become Your Child’s Sleep Coach : The Bedtime Doctor’s 5-Step Guide, Ages 3-10 ; et de Craig Canapari, spécialiste du sommeil chez l’enfant, pneumologue et auteur du livre It’s Never Too Late to Sleep Train : The Low-Stress Way to High-Quality Sleep for Babies, Kids and Parents.

Les deux auteurs affirment dans un article Yale Medecine que pour que parents et enfants dorment d’un meilleur sommeil, certaines mauvaises habitudes sont à délaisser au profit de la mise en œuvre de certains conseils avisés.

Il vous faut résister à la tentation de dormir avec votre enfant.

Maladresse n°1 : s’attarder ou dormir dans la chambre de votre enfant

En tant que parent, il est difficile de délaisser son enfant lorsque celui-ci réclame notre présence au moment du coucher. Pourtant, les spécialistes sont clairs : plus vous cèderez aux caprices de votre enfant et plus vous l’habituerez à ne s’endormir qu’en votre présence. Ce qui vous prive de passer un moment à vous, à vous détendre ou à effectuer d’autres tâches.

La solution, selon les experts, est d’apprendre à votre enfant à s’auto-apaiser et à s’endormir tout seul. Pour ce faire, vous pouvez encourager votre enfant à faire des activités calmantes qu’il peut réaliser seul, comme lire une histoire ou consulter un livre d’images en fonction de son âge et de ses capacités de lecture. L’objectif est que vous soyez doux mais ferme avec votre enfant sur le fait qu’il peut s’endormir sans votre compagnie. Également, de lui donner des activités amusantes mais pas trop stimulantes pour favoriser son envie de dormir.

Maladresse n°2 : Permettre à votre enfant de vous déranger à n’importe quelle heure de la nuit

Certains enfants ne manquent pas d’imagination pour réveiller leurs parents la nuit sous prétexte par exemple qu’ils ont faim, que leur lit ne leur convient pas, etc. Alors qu’en réalité, ils ne veulent tout simplement pas dormir.

Pour régler ce petit dilemme et éviter que votre enfant ne vous réveille plusieurs fois la nuit, les auteurs suggèrent d’établir un système de « laissez-passer » avec système de récompense. Par exemple, si votre enfant a l’habitude de vous réveiller 4 fois par nuit, donnez-lui au départ trois cartes joliment décorées (le laissez-passer). L’enfant n’aura ainsi le droit de vous réveiller que trois fois. S’il s’abstient de vous déranger la nuit, récompensez-le le lendemain matin. Vous pouvez par la suite progressivement diminuer le nombre de laissez-passer que vous lui accordez.

Veillez à ce que la chambre de votre enfant soit propice à l’endormissement.

Maladresse n°3 : Faire dormir votre enfant dans une chambre non propice au sommeil

Une chambre propice au sommeil, comme l’explique M. Canapari, est une chambre calme, sombre et débranchée. Vous pouvez toutefois y mettre un ventilateur ou une machine n’émettant que peu de bruit et, si nécessaire, une veilleuse pour éclairer un peu la chambre.

Les spécialistes recommandent également d’éviter que les enfants ne regardent des écrans entre 30 à 60 minutes avant le moment du coucher et ils ajoutent que l’idéal serait de ne pas mettre d’écran dans la chambre des enfants durant leur sommeil.

Maladresse n°4 : L’absence de routine

En principe, mettre un enfant au lit n’a rien de compliqué : il suffit de lui brosser les dents, le mettre en pyjama, lui raconter une histoire puis de monter sa couverture. Pourtant, dans la pratique, les parents savent que c’est loin d’être aussi facile. Toutefois, les spécialistes suggèrent que cette difficulté peut résulter du fait d’un manque de routine.

En effet, si une nuit vous bavardez avec votre enfant à 21 heures et que le lendemain, vous lui imposez de se coucher à 20 heures, l’enfant perd ses marques. Ainsi, les experts du sommeil chez l’enfant préconisent d’instaurer une routine claire et cohérente au moment du coucher pour que l’enfant prenne l’habitude de se coucher à la même heure.

Selon Schneeberg, cette routine « pourrait inclure une collation et une boisson, prendre un bain, mettre un pyjama, se brosser les dents, faire un dernier saut dans la salle de bains et terminer avec deux histoires au coucher. Une fois la routine établie, vous indiquez clairement à l’enfant qu’il n’y a plus de nourriture ou de boisson plus tard ni d’histoires supplémentaires. »

Instaurez une sorte de routine du soir avec votre enfant.

COMMENTEZ
2

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
1 Fils de commentaires
1 Réponses de fil
1 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
2 Auteurs du commentaire
MaryFreelog Auteurs de commentaires récents
  S’abonner  
plus récent plus ancien Le plus populaire
Notifier de
Freelog
Invité
Freelog

Je suis papa de 2 enfants de 5 et 2 ans et demi. Cet article est cohérent. C’est du bon sens. Le rituel du dodo est important. Et en effet certaines routines sont importantes afin que les enfants aient des repères simple. Bien évidemment il y a des jours moins… Lire la suite »