— Nejron Photo / Shutterstock.com

De récentes recherches ont montré que l’exposition de nos rétines à de courtes salves de lumière rouge intense permettait de réduire significativement la perte d’acuité visuelle liée à l’âge. Explications.

« Les mitochondries ont une sensibilité spécifique à la lumière de grande longueur d’onde »

L’an passé, une équipe de chercheurs de l’University College de Londres avait constaté qu’une brève exposition quotidienne de l’œil à un faisceau de lumière rouge profond de 670 nanomètres pendant seulement deux semaines améliorait la vision de sujets âgés. Récemment publiée dans la revue Scientific Reports, cette nouvelle étude a examiné les effets d’une seule exposition de trois minutes à ce type de lumière.

Nos cellules renferment des mitochondries, « usines énergétiques » produisant une molécule appelée adénosine triphosphate (ATP), le gaz qui alimente nos cellules. En vieillissant, nos fonctions mitochondriales déclinent progressivement. Moins d’ATP est produit, ce qui entraîne une diminution des fonctions cellulaires. Nos rétines vieillissent incroyablement vite et certaines estimations indiquent que la production d’ATP par les cellules photoréceptrices de l’œil peut chuter jusqu’à 70 % au cours d’une vie humaine.

Les chercheurs britanniques ont ici cherché des moyens d’améliorer la fonction mitochondriale au niveau de la rétine. Des recherches antérieures sur les animaux ont révélé que certaines longueurs d’onde de la lumière peuvent stimuler les fonctions mitochondriales, notamment en amplifiant la production d’ATP.

« Les mitochondries ont une sensibilité spécifique à la lumière de grande longueur d’onde », détaille Glen Jeffrey, auteur principal de l’étude. « Les grandes longueurs d’onde allant de 650 à 900 nm améliorent les performances des mitochondries pour augmenter la production d’énergie. »

« Recharger » la rétine des patients

Vingt sujets ont été recrutés et exposés à trois minutes de lumière rouge profond de 670 nm entre 8 et 9 heures du matin. Leur vision a été mesurée à l’aide d’un « test Chroma » conçu pour évaluer le contraste des couleurs, et les chercheurs ont en moyenne constaté une amélioration de 17 % des résultats plusieurs heures après l’exposition à la lumière rouge. Chez les sujets plus âgés, l’amélioration était supérieure à 20 % et le bénéfice a duré au moins une semaine.

Il est intéressant de noter que les chercheurs ont mené la même expérience avec une cohorte plus restreinte plusieurs mois plus tard, mais en procédant à l’exposition en début d’après-midi. Aucune amélioration n’a été détectée, ce qui suggère que les cycles circadiens jouent un rôle important dans la réponse des mitochondries à la lumière rouge intense.

« L’utilisation d’un simple dispositif LED une fois par semaine permet de recharger le système énergétique déclinant dans les cellules de la rétine, un peu comme on recharge une batterie », note Jeffrey. « L’exposition matinale est absolument essentielle pour obtenir des améliorations de la vision déclinante : comme nous l’avons vu précédemment chez les mouches, les mitochondries possèdent des schémas d’activité changeants et ne répondent pas de la même manière à la lumière l’après-midi – cette étude le confirme. »

L’un des dispositifs à LED utilisés par les chercheurs — © UCL

Un moyen simple et bon marché d’améliorer la vision des personnes âgées

L’équipe fait preuve de prudence en soulignant qu’une énorme variabilité dans l’amélioration de la vision a été observée entre les individus participant à l’étude. Ce qui suggère que des variables inconnues pourraient influencer le succès de cette thérapie. Des travaux supplémentaires avec des cohortes plus importantes seront donc nécessaires pour mieux déterminer pour qui ce traitement sera le plus efficace et comment le délivrer de manière optimale.

Néanmoins, Jeffrey est optimiste et pense qu’une fois la thérapie affinée, elle pourrait devenir un moyen simple et bon marché d’améliorer la vision des personnes âgées. La technologie est sûre et l’intervention simple, ce qui en fait un moyen prometteur de repousser le déclin de la vision lié à l’âge.

« Compte tenu de sa simplicité, je suis convaincu qu’un dispositif facile à utiliser peut être mis à la disposition du grand public à un coût abordable », estime Jeffrey. « Dans un avenir proche, une fois par semaine, une exposition de trois minutes à une lumière rouge intense pourrait se faire en préparant un café, ou sur le trajet du travail en écoutant un podcast. »

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments