La lumière agit sur votre cerveau comme une véritable drogue

Les études le prouvent, la lumière a un impact sur notre cerveau similaire à la drogue. De la lumière bleue qui empêche la production de « l’hormone du sommeil » à la lumière rouge qui favorise l’endormissement, nous sommes dépendants des effets procurés par la technologie. Le DGS vous invite donc à découvrir pourquoi votre sommeil ne sera plus jamais le même avec les technologies qui vous entourent.

Avant, dormir était si simple. On allait se coucher, on lisait un bon livre et on s’endormait. Huit heures plus tard, on émergeait des bras de Morphée soit naturellement, soit par l’alarme du réveil. Maintenant, tout est plus compliqué et c’est bien de notre faute ! Nous ne pouvons nous empêcher de lire sur notre tablette ou notre téléphone avant de dormir, et de nos joyaux de technologie émanent des lumières bleues. Ces lumières bleues sont interprétées par le cerveau comme de la lumière du jour, et empêchent la production de mélatonine, communément appelée « hormone du sommeil ».

Résultat ? Le sommeil est retardé, et une fois l’extinction des feux faite, nous peinons à nous endormir, parfois même jusqu’à l’insomnie. Heureusement, il existe des conseils et des gadgets pour faire face au problème.

lecture-ipad-lit

 

1. Le bon vieux livre en papier, bien accessoirisé

etagere-lililite-lumiere

Le studio de design Thijs Smeets propose son étagère Lililite en zigzag qui combine rangement et éclairage de lecture, en diffusant une lumière au-dessus de nos têtes, au lieu de la lumière coupée par l’abat-jour de notre lampe de chevet.

Et en posant notre livre ouvert sur le « v » inversé de l’étagère, on éteint automatiquement la lumière, tout en gardant notre page pour la prochaine fois. Malin !

 

2. Lampe progressive et capteur de sommeil

lampe-nox-light-capteur-sommeil

La compagnie Sleepace a lancé la Nox Light, une lampe qui produit une lumière rouge la nuit pour booster le taux de mélatonine, et qui joue de la musique, combinée au système RestOn Sleep, un capteur de sommeil qui se place sous les draps et qui est capable de vous réveiller au meilleur moment de votre cycle par rapport à l’heure de réveil programmée.

La Nox surveille également le bruit de fond et les niveaux de CO2, recharge votre téléphone via le port USB, et affiche la température et la météo sur le panneau avant.

 

3 – Lumière rouge, lumière bleue

ampoules-led-couleurs

Si la lumière rouge peut favoriser le sommeil, la bleue nous garde éveillés. Pourquoi ne pas investir dans des ampoules contrôlables par ordinateur, comme les Ketra S38 Color Changing LED ou les Philips’ Hue pouvant changer leur teinte comme on le souhaite.

L’ampoule Ketra coûte quand même 150 $, mais elle offre un large spectre de lumière, comme celui du Soleil, contrairement à la plupart des autres modèles qui ne permettent pas d’atteindre ce spectre. Ainsi, non seulement on peut avoir une effet « lumière du jour » naturel, mais on peut aussi teinter cette lumière de bleu, par exemple, pour booster notre productivité. Les Philips peuvent être connectées à certains services web, comme IFFT, qui rassemblent plusieurs services entre eux. Grâce à ça, on peut s’amuser à allumer nos lumières au moment où on arrive à la maison ou à les faire clignoter lorsqu’une alerte sur le téléphone arrive, par exemple.

doigt-smartphone-lumiere

Le neurologue George Brainard dit que « la lumière agit comme une drogue », alors peut-être que nous devrions commencer à la traiter comme telle. On ne boit pas un expresso avant d’aller au lit, alors pourquoi on stimulerait notre cerveau à base de lumière bleue juste avant d’essayer de dormir ?

Se coucher à heure fixe, arrêter de boire du café après 17 heures, arrêter l’alcool, ou lancer une application sur notre ordinateur pour changer la teinte de nos ampoules pour favoriser le sommeil sont des gestes qui ne semblent peut-être pas très fun, mais ils ont donné de réels résultats sur la qualité de notre sommeil.

sommeil-lumiere-rouge

Une bonne raison de décrocher des écrans ! A la rédaction, on a décidé de se prendre en main et de se remettre aux livres papier avant de se coucher ! Et vous, allez-vous changer votre comportement pour avoir un meilleur sommeil ou ne pouvez-vous pas vous séparer de vos écrans avant de vous coucher ?


Le voyage est court. Essayons de le faire en première classe.

— Philippe Noiret