— Asadal – Creative Commons

Alors que les ordinateurs font désormais partie intégrante de notre quotidien, il fut un temps où ceux-ci étaient de grosses machines, que peu d’individus pouvaient alors se targuer de savoir manier. Pour rapprocher l’Homme de la machine apparaît alors une invention révolutionnaire : la souris, dont les premiers modèles sont conçus… en bois !

C’est alors à l’ingénieur américain Douglas Engelbart que l’on doit cette invention. En 1967, convaincu que l’ordinateur finirait par prendre place dans la plupart des foyers, il dépose un brevet pour une souris bien différente de celle que l’on connait aujourd’hui. Cette dernière est simplement composée d’une coque en bois, d’un circuit imprimé et de deux roues en métal entrant en contact avec la surface sur laquelle la souris est utilisée.

En 1995 voit le jour la première souris équipée d’une molette de défilement et il faut attendre 1999 pour voir arriver sur le marché la première souris optique commercialisée par Agilent. Cette petite révolution permet pour la toute première fois l’interprétation des mouvements du périphérique à l’aide d’un mouvement lumineux.

Quant au nom alors donné à l’objet, ce n’est pas la forme du boîtier qui vaut à la souris cette appellation originale, mais plutôt la finesse du fil qui la relie à l’ordinateur, semblable pour beaucoup à celle de la queue d’un mulot. Si la souris est de nos jours supplantée par l’utilisation croissante d’écrans tactiles, elle a historiquement été porteuse de grandes avancées et a notamment facilité notre accès aux écrans… Il semblerait donc que nous lui devions tous une fière chandelle !

COMMENTEZ

Inscrivez-vous ou connectez-vous pour commenter
avatar
  S’abonner  
Notifier de