DeepMind, la division d’intelligence artificielle de Google, a appris à des humanoïdes dotés d’intelligence artificielle comment travailler en équipe pour jouer au football. Dans le cadre d’un programme d’athlétisme, les chercheurs ont déjà effectué des simulations afin de tester si les mouvements des joueurs sont bien coordonnés et réalistes. Par le passé, DeepMind avait déjà essayé d’intégrer le monde du jeu. En effet, l’intelligence artificielle est déjà apte à jouer aux échecs et au go, ce qui est déjà un véritable exploit pour les chercheurs. Ensuite, ils se sont aussi tournés vers les jeux comme Mario et Starcraft.

L’intelligence artificielle a réalisé un nouvel exploit

D’après Google, cette IA a pour but de faire simuler un jeu qui se joue à deux contre deux afin d’améliorer le système mais aussi pour offrir une nouvelle voie à la construction d’une intelligence générale artificielle (AGI). Ce nouveau prototype d’IA aura un niveau similaire à celui des humains. D’après les chercheurs, c’est un exploit de savoir qu’un jeu peut se jouer rien que par le biais de l’informatique et sans l’intervention des humains. D’après un chercheur de DeepMind, les joueurs du jeu ont la possibilité d’agir sans être dirigés et ils peuvent même prendre des décisions. D’autres peuvent même effectuer un jeu d’équipe coordonné.

Pendant les phases de test, les chercheurs ont élaboré des vidéos sur lesquelles des humains effectuaient des mouvements simples en jouant au soccer. Dans la vidéo, les humanoïdes s’entraînent à courir naturellement. Par la suite, ils ont appris à dribbler et à tirer des ballons par le biais d’un apprentissage automatique. Ces tactiques sont apprises par les joueurs humains pendant un an et demi tandis que les IA les apprennent en moins de 24 heures.

ia football
— topseller / Shutterstock.com

Une complexité dans les formations des humanoïdes

Après avoir initié les humanoïdes aux simples règles du football, ils sont passés à des techniques plus intenses et diversifiées. En effet, les chercheurs ont commencé à leur imposer un match qui se joue à deux contre deux. Au cours de ce match, les chercheurs ont constaté que les humanoïdes ont acquis un excellent travail d’équipe. Les joueurs humanoïdes ont passé presque 20 à 30 années afin de simuler ces techniques, pourtant dans le monde réel cela ne fait que deux à trois semaines.

En revanche, les chercheurs ont formé ces joueurs virtuels à commettre des fautes ainsi que des infractions afin que le jeu soit équitable. Mais il leur était quand même interdit de commettre des coups de pied de but et de faire des remises en jeu. Les chercheurs ont donc affirmé que les robots ne sont pas formés pour être des joueurs professionnels en quelques jours.

Modéliser des joueurs virtuels : un réel défi

Depuis des années, les chercheurs tentent de créer des robots qui ont la possibilité de jouer au foot. Une compétition avait même eu lieu afin de savoir qui serait le plus apte à fabriquer un joueur robot. Il s’agit de la compétition RoboCup, qui avait mis en compétition diverses ligues dans le monde réel et des ligues simulées. Actuellement, le prochain défi des chercheurs consiste à enseigner le football à des robots sans leur faire connaitre les règles du jeu.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments