Pour réduire le taux alarmant de déchets électroniques, Apple a créé un robot qui recycle les composants des iPhone

Avec l’avènement des nouvelles technologies, l’élimination des déchets liés à cette industrie devient de plus en plus problématique. Pour y faire face, certaines entreprises ont donc décidé de se munir d’outils adéquats, comme l’a fait Apple. La firme américaine a ainsi conçu Liam, un robot spécialisé dans le démontage des iPhone et qui favorise le recyclage et la réutilisation des déchets technologiques. SooCurious vous présente cette innovation remarquable.

Longtemps, Apple a été considérée comme une entreprise peu – ou pas – respectueuse de l’environnement. Si bien qu’en 2004, la firme à la pomme se voyait publiquement critiquée par Greenpeace pour ne pas traiter les déchets chimiques de ses produits alors que Samsung et Nokia, deux sociétés concurrentes, le faisaient déjà.

Liam-1

Pour corriger son image publique et respecter davantage l’environnent, Apple a donc rectifié le tir. Dès lors, elle a initié plusieurs projets audacieux, comme Liam, un système de bras robotisés (pinces, tournevis ou encore ventouses) capables de démonter un iPhone 6S en un temps record.

Concrètement, le dispositif se présente sous la forme d’une ligne de démontage de 30 mètres équipée de 29 robots. Et lorsque les téléphones – jusqu’à 40 – sont soumis à la machine, chaque bras démonte une partie spécifique de l’appareil. Ainsi, quand l’un extrait la batterie, les autres aspirent les vis, s’emparent de la carte mère ou encore des métaux précieux. Finalement, les seules tâches non prises en charge par Liam sont l’approvisionnement en iPhone et le vidage des récipients une fois pleins.

Liam-2

Au départ très lent, puisqu’il lui fallait 13 minutes pour extraire toutes les pièces du smartphone, le dispositif s’est peu à peu amélioré pour atteindre finalement 11 secondes. Et grâce à sa très grande précision, il est désormais capable de récupérer 97 % de tous les matériaux contenus dans les appareils traités, certains restant tout de même inaccessibles à cause de problèmes de détérioration.

Et avec deux « Liam » à sa disposition, Apple devrait être en mesure de traiter annuellement le démontage de 2,4 millions d’iPhone 6S par an, soit largement assez pour récupérer tous les matériaux des appareils recyclés annuellement par la firme via son service AppleCare.

Liam-3

Grâce à ce système très élaboré, Apple réalise une double opération. D’une part, l’entreprise facilite grandement le recyclage de ses produits. Car lorsqu’ils sont broyés dans de gigantesques machines, les composants électroniques sont en grande partie mélangés ensemble. Différents matériaux comme le verre, le cuivre ou le plastique sont traités de la même manière, rendant plus difficile leur traitement.

D’autre part, grâce à Liam, la firme à la pomme s’offre la possibilité de réutiliser certains composants contenus dans ses produits. C’est le cas du tungstène, un minerai couramment utilisé dans l’élaboration d’éléments technologiques et de plus en plus difficile à se procurer pour les fabricants.

Liam-4

Enfin, le dispositif permet d’éviter certaines tâches dangereuses aux opérateurs humains qu’il remplace, comme la récupération de la batterie des téléphones. Et si, pour l’instant, Liam n’est capable de démonter que des iPhone 6S, son action devrait être étendue, à l’avenir, aux autres appareils d’Apple, comme les iPod ou iPad.

La construction de Liam n’est cependant pas la seule initiative entreprise par Apple, puisque la société américaine semble s’être véritablement mise au vert. Ainsi, toutes ses installations américaines sont alimentées à 100 % en énergies renouvelables. Egalement, l’entreprise a d’ores et déjà prévu de s’installer dans son nouveau siège social en 2017, l’Apple Campus 2, dont la conception a été réalisée en grande partie à partir de matériaux et de technologies respectueuses de l’environnement, comme des panneaux solaires.

Liam-5

Liam-6 Liam-7

L’élaboration de cette immense machine par Apple est une idée ingénieuse puisqu’elle généralise le traitement et le recyclage des composants contenus dans les appareils comme les smartphones et autres tablettes. Ce type d’engin pourrait donc participer à résoudre le problème croissant des déchets électroniques qui finissent en grande partie dans les décharges de pays en développement. Si ce type d’initiatives écologiques vous intéresse, découvrez également cette imprimante qui recycle elle-même vos papiers usagés.


Accompagnez-nous sur les réseaux sociaux