Aung San Suu Kyi

Aung San Suu Kyi Truong-Ngoc / Wikipédia

Aung San Suu Kyi est une figure dans la contestation du gouvernement birman. Enfermée pendant des années, elle possédait une aura internationale, elle était la femme contre l’oppression birmane, et elle a pu sortir de sa résidence surveillée dans les années 2010. Peu de temps après, elle devient présidente. Elle a aussi reçu le prix Nobel de la paix en 1991, car elle prônait la non-violence et la liberté de son peuple qui était sous le joug d’un gouvernement militaire et totalitaire.

Malgré l’arrivée de Aung San Suu Kyi au pouvoir, l’armée birmane garde une quasi-totalité de ses pouvoirs. L’ONU a d’ailleurs publié un rapport sur les atrocités commises par les militaires du Myanmar sur une ethnie musulmane, les Rohingyas. Au début, Aung San Suu Kyi semblait en retrait. Mais après son élection, elle a publiquement refusé d’utiliser le mot Rohingyas, lui préférant le terme « Bengalis« . Elle aurait d’ailleurs remis en doute la réalité de leur persécution.

S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments